Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

K-10: La tuberculose péritonéale : analyse de 37 cas - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70215-X 
T. Hachicha 1, M. Koubaa 1, F. Smaoui 1, B. Hammami 1, K. Rekik 1, K. Sellami 1, M. Ben Jemaa 1
1 Service des maladies infectieuses, CHU Hédi-Chaker, Sfax, Tunisie 

Résumé

Introduction – objectifs

La tuberculose est une cause majeure de morbidité et de mortalité dans le monde. Le diagnostic des localisations extra-pulmonaires notamment péritonéales est souvent difficile car les caractéristiques cliniques et radiologiques manquent de spécificité. Le but de cette étude était de décrire les particularités cliniques, paracliniques, thérapeutiques et évolutives de la tuberculose péritonéale.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective ayant inclus 37 cas de tuberculose péritonéale hospitalisés dans un service de Maladies Infectieuses entre 1990 et 2013. Le diagnostic était retenu par l’examen anatomopathologique d’une biopsie péritonéale.

Résultats

Il s’agit de 8 hommes et 29 femmes avec un âge moyen de 33,3±16 ans. Vingt trois cas (64,8 %) étaient d’origine rurale. Deux cas avaient un antécédent de tuberculose pulmonaire. Le délai moyen de consultation était de 56±70 jours. La symptomatologie était dominée par une altération de l’état général dans 21 cas (56,7 %), une fièvre > 38 °C dans 19 cas (51 %), une distension abdominale dans 22 cas (59,4 %) et des troubles du transit dans 13 cas (35,1 %). À l’examen physique on a trouvé une ascite dans 20 cas (54 %) et une hépatomégalie dans 3 cas (45,9 %). Une hyperleucocytose était notée dans 6 cas (16,2 %). Une coelioscopie avec biopsie péritonéale était réalisée dans 34 cas (91,8 %). Un traitement anti-tuberculeux était prescrit pour une durée moyenne de 11,8±3 mois. Une corticothérapie était associée dans 10 cas (27 %). L’évolution était favorable dans 35 cas (94,5 %) avec un recul moyen de 16,3±10 mois. Deux cas étaient décédés.

Conclusion

La tuberculose péritonéale pose un problème diagnostic pour le clinicien étant donné l’absence de spécificité clinique et biologique. La coelioscopie avec biopsies péritonéales constitue l’examen de choix pour confirmer le diagnostic.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 59 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • K-09: Tuberculose extra-pulmonaire chez les patients infectés par le VIH
  • F. Razik, S. Abidi, F.-Z. Bensadoun
| Article suivant Article suivant
  • L-01: Quelles conditions à la délégation aux infirmiers D.E. d’une consultation en vue d’un voyage en centre de vaccinations internationales (CVI) ?
  • B. Issartel, S. Amour, X. Serrano, P. Vanhems

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.