Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

M-01: Infections de la peau et des tissus mous (IPTM) : l’antibiothérapie consensuelle est associée à moins de recours chirurgicaux - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70238-0 
P.-M. Roger 1, E. Demonchy 1, K. Risso 1, E. Denis 1, E. Bernard 1, E. Cua 1
1 Centre hospitalier universitaire, Nice, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Les IPTM représentent 8 % de notre recrutement hospitalier, comprenant essentiellement des érysipèles et des cellulites. Pour ces diagnostics nous avons rédigé en avril 2009 un protocole d’antibiothérapie proche du consensus français de 2000. Notre objectif est de connaître l’impact de l’observance de ce protocole sur la morbi-mortalité des IPTM.

Matériels et méthodes

Toutes les IPTM communautaires non abcédées hospitalisées de juillet 2005 à décembre 2013 étaient répertoriées grâce au tableau de bord d’hospitalisation. Ce dernier répertorie 28 paramètres de chaque patient, dont les comorbidités, les données microbiologiques, les antibiotiques prescrits et l’évolution. Les infections à point de départ dentaires ou ORL, ainsi que les fasciites, pyomyosites et gangrènes étaient exclues. Une évolution défavorable était définie par la nécessité d’un recours chirurgical et/ou en réanimation et/ou la survenue du décès. L’observance du consensus thérapeutique était définie par la prescription des molécules citées.

Résultats

528 IPTM étaient hospitalisées. Le taux d’observance du protocole d’antibiothérapie était de 61 % (33 % avant avril 2009, 67 % après, p=0,001). Une évolution défavorable était observée 38 fois (7,2 %), dont 23 recours chirurgicaux (4,5 %), 6 transferts en réanimation (1,1 %), et in fine 11 décès (2 %). La durée moyenne d’hospitalisation en Infectiologie était de 7,1 5,7 jours en cas d’observance du consensus versus 9,6±6,2 en cas d’inobservance (p<0,001). En analyse multivariée l’observance du consensus était associée à moins de recours chirurgicaux : 8/324 (2,4 %) versus 15/204 (7,3 %), OR [IC 95 %] = 0,306 [0,126 – 0,743], p=0,008.

Conclusion

Au cours des IPTM, l’observance du consensus thérapeutique est associée à une durée d’hospitalisation plus courte et à moins de recours chirurgicaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 66 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L-22: Les Comores : un foyer de conidiobolomycose ?
  • A. Desclaux, M.-C. Receveur, H. Wille, A. Lechot, B. Le Bail, M. Dupon, D. Malvy
| Article suivant Article suivant
  • M-02: Surprescription d’antibiotiques chez la personne âgée aux urgences : exemple d’amoxicilline/acide clavulanique (AAC)
  • S. Ouar-Epelboin, A. Hutin, B. Renaud, M. Khellaf, L. Epelboin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.