Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

M-04: Évaluation des prescriptions d’aminosides dans un hôpital universitaire - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70241-0 
A. Lagrange 1, F. Bouchand 1, M. Lepainteur 1, B. Davido 1, B. Legendre 1, C. Perronne 1, A. Dinh 1
1 CHU Poincaré, Garches, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Les aminosides sont une classe antibiotique à index thérapeutique étroit. Des recommandations de bon usage ont été diffusées par l’ANSM en 2011. Nous avons évalué les prescriptions de cette classe dans un hôpital universitaire de 386 lits.

Matériels et méthodes

Étude prospective descriptive des prescriptions consécutives d’aminosides sur une période de 2 mois.

Résultats

52 prescriptions (52 patients) ont été inclus, dont 31 en traitement probabiliste et 21 en traitement documenté. Les principales indications étaient l’infection sur matériel (n=13), les infections à Pseudomonas et Acinetobacter (n=9) et les chocs septiques (n=8). Les germes identifiés étaient majoritairement des entérobactéries (n=21 dont 7 BLSE), des staphylocoques (n=10 dont 9s aureus dont 1 SARM), des Pseudomonas (n=7 dont 3 sauvages). Les durées de traitement supérieures à 72 heures (n=24 soit 46 %) étaient principalement liées au site de l’infection (n=6 infections osseuses), au germe isolé (n=6) et à la gravité du patient (n=5). Les doses médianes prescrites hors patients insuffisants rénaux sévères (n=3) étaient de 16mg/kg pour l’amikacine et de 4,1mg/kg pour la gentamicine. Il a été constaté une erreur de prescription pour 1 patient (43mg/kg d’amikacine). La dose unique journalière concernait 47 patients (90 %), les 5 patients ayant reçu 2 ou 3 injections par jour étaient issus du service d’oncologie. Parmi les 21 patients qui nécessitaient des dosages plasmatiques (dont 9 insuffisants rénaux) seuls 4 n’en ont pas bénéficié, les valeurs étaient dans les seuils recommandés, 1 patient a élevé sa créatinine sous traitement.

Conclusion

Les prescriptions d’aminosides dans notre hôpital sont hétérogènes, notamment pour les durées et les modalités d’administration et ne correspondent pas toujours aux recommandations. Une formation des prescripteurs a été mise en place et une alerte posologie a été paramétrée sur le logiciel de prescription.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 67 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • M-03: Enquête européenne sur les programmes d’enseignement des principes de bon usage des antibiotiques aux étudiants en médecine
  • C. Pulcini, W. Kern, D. Nathwani, J. Rodríguez Baño, G.-S. Simonsen, V. Vlahovi?-Pal?evski, I.-C. Gyssens
| Article suivant Article suivant
  • M-05: Gestion de l’antibiothérapie en soins de suite : bons résultats avec peu de moyen
  • A. Ben Ali, J. Naili, F. Gerard

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.