Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

M-09: Vancomycine injectable : évaluation des pratiques et proposition d’axes d’amélioration - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70246-X 
D. Hoegy 1, J. Evrard 1, M. France 1, E. Pont 1
1 CHPO, Bourgoin-Jallieu, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Les indications des glycopeptides sont restreintes aux infections sévères à bactéries gram positif. L’émergence de résistances et la toxicité de la vancomycine incitent à une évaluation des pratiques.

Matériels et méthodes

Audit clinique rétrospectif par sélection aléatoire d’un tiers des patients traités par vancomycine injectable du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2013. La grille de recueil élaborée à partir des recommandations 2011 de l’IDSA et du comité anti-infectieux comprend 15 critères : dose adaptée à la fonction rénale, modalités d’administration, monitorage plasmatique, désescalade thérapeutique.

Résultats

Sur les 30 patients inclus, 10 étaient hospitalisés en réanimation ; 14 présentaient un sepsis sur chambre implantable. Douze patients avaient une insuffisance rénale (MDRD < 60ml/min) dont 6 sévères (MDRD < 15ml/min). Le traitement initial était probabiliste pour 29 patients, 22 infections ont été documentées à cocci gram positif dont 11 multisensibles. Seuls 7 patients ont fait l’objet d’une désescalade thérapeutique. La posologie initiale était conforme pour 18 patients. Douze étaient infra-thérapeutiques et 7 supra-thérapeutiques, dont 2 n’ayant pas bénéficié de monitorage. Sur les 23 patients monitorés, 11 avaient des taux en-dehors des valeurs cibles ; 4 ont eu une adaptation de posologie. Trois patients ont reçu une dose de charge. Les administrations ont été réalisées à la seringue électrique en continu pour 15 patients, dont 3 par voie veineuse périphérique. Une détérioration de la fonction rénale a eu lieu pour 3 patients. Dans 22 dossiers, la vancomycine est associée à un autre néphrotoxique.

Conclusion

Malgré une prescription nominative et une réévaluation à 48- 72h, un défaut de management des traitements par vancomycine a été révélé. L’audit sera présenté au corps médical avec rappel du bon usage de cet antibiotique. Une nouvelle évaluation permettra de mesurer l’impact de ces actions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 68 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • M-08: Évaluation des pratiques de prescription de carbapénèmes hors réanimation dans un hôpital universitaire de 1 000 lits.
  • A. Faudel, A. Friggeri, O. Dumitrescu, S. Parat, C. Rioufol, A. Lepape
| Article suivant Article suivant
  • M-10: Administration des antibiotiques par voie sous-cutanée : pratiques rapportées par les infectiologues et les gériatres français
  • E. Forestier, M. Paccalin, C. Roubaud, T. Fraisse, G. Gavazzi, J. Gaillat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.