Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

M-14: Dosages plasmatiques de la ceftazidime (CAZ) dans les infections à P. aeruginosa : des surdosages sans conséquence clinique - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70251-3 
N. Weiss 1, E. Demonchy 1, E. Cua 1, E. Bernard 1, R. Garraffo 1, P.-M. Roger 1
1 CHU de Nice, Nice, France 

Résumé

Introduction – objectifs

La détermination des concentrations ([C]) d’antibiotiques est conseillée dans certaines situations cliniques et/ou face à certaines bactéries. Dans notre pratique clinique, le dosage de la CAZ est fréquemment réalisé. Notre objectif est d’en évaluer l’intérêt.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude de cohorte incluant les patients hospitalisés de novembre 2005 à aout 2013 pour infection monomicrobienne à P. aeruginosa traités par CAZ en perfusion continue. Les données étaient extraites du tableau de bord d’hospitalisation enregistrant 28 paramètres de chaque patient, dont le diagnostic, l’antibiothérapie, les effets indésirables (EI) et l’évolution. Les posologies, les [C] de CAZ déterminées par HPLC (objectif : de 16 à 48mg/l), la CMI du germe par E-test et la clairance de la créatinine étaient extraites du dossier médical. L’intérêt du dosage de CAZ était défini par une modification de posologie.

Résultats

Nous avons inclus 68 patients, présentant en majorité des infections ORL (47 % des cas) ou ostéo-articulaires (28 %). Les [C] moyennes de CAZ étaient de 57,9mg/l (IC95 % = [44,3 ; 71,5]) pour une posologie moyenne de 5,3g/24h (IC95 % = [5,0 ; 5,6]). La CMI moyenne de P. aeruginosa était de 1,4mg/l (IC95 % = [1,1 ; 1,7]). La [C] moyenne de CAZ était donc à 41 fois la CMI, 75 % des patients ayant une [C] > 48mg/l et 7,4 % < 16mg/l. Une modification de posologie était notée dans 49 % des cas. L’insuffisance rénale n’était pas reliée aux surdosages et les 8 rechutes (12 %) n’étaient pas statistiquement liées à un sous-dosage. Un seul patient présentait un EI (leucopénie) au CAZ : la clairance de la créatinine était normale et la [C] était de 54,8mg/l.

Conclusion

Les [C] de CAZ étaient au-dessus de l’index thérapeutique dans 75 % des cas, source de modifications posologiques dans près de la moitié des cas. Les surdosages étaient sans conséquence significative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 69 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • M-13: Évaluation pluridisciplinaire des prescriptions et des dosages des aminosides dans un service de médecine
  • M. Louvrier, A. Lefebvre, N. Rouayroux, F. Vigne, T. Develter, D. Dombrowski, N. Baclet
| Article suivant Article suivant
  • M-15: Intérêt d’une aide informatisée à la décision sur la qualité de l’antibiothérapie dans les infections urinaires aux urgences
  • E. Demonchy, J.-C. Dufour, J. Gaudart, P. Michelet, J. Levraut, C. Pulcini

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.