Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

M-16: PK/PD de l’amoxicilline administrée par voie orale (Avo) chez des patients ayant des infections difficiles dues à des bactéries à gram + nécessitant des traitements de longue durée - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70253-7 
J.-P. Bru 1, L. Pagani 1, V. Vitrat 1, F. Jehl 2, S. Bland 1, G. Baune 1, V. Tolsma 1
1 CH Annecy, Annecy, France 
2 CHU Strasbourg, Strasbourg 

Résumé

Introduction – objectifs

Chez des patients (pts) ayant des infections osseuses ou des EI et traités par Avo, les concentrations ([C]) sériques d’A ont été mesurées pour vérifier l’adéquation thérapeutique.

Matériels et méthodes

19 pts (âge moyen 72,2 ans) ont été inclus : 7 EI, 8 infections de prothèses articulaires, 5 ostéo-arthrites (S. gallolyticus 3, S. agalactiae 4, S. aureus 5, S. pneumoniae 2, E. faecalis 1, S. dysgalactiae 1, autres 5) ont été traitées par Avo 2g/6h ou 2g/8h après au moins 10 j d’antibiothérapie IV. Les CMI à l’A variaient de 0,012 à 0,25mg/l. Les taux sériques étaient mesurés par chromatographie haute-performance en phase liquide 1h après la prise de 2g (Cmax) et 6 ou 8h après la prise (Cmin). La Cmin cible a été définie ≥ 10mg/l, permettant une exposition thérapeutique optimisée (t > CMI).

Résultats

[C] moyennes observées : Cmax 28,52mg/l (SD±14,7), Cmin 18,3mg/l (SD±15,3). Les Cmin étaient inférieures chez les 7 pts recevant 2g/8h (14,3mg/l, SD±7,0) à celles des 12 pts recevant 2g/6h (20,5mg/l, SD±18,3). Les Cmin différaient selon la fonction rénale : 13,5mg/l (SD±5,7) chez les pts avec fonction rénale normale, 25,1mg/l (SD±22) chez les pts avec fonction rénale altérée (créatininémie moyenne 150mg/l). 4/19 patients (21 %) avaient des Cmin ≤10mg/l.

Conclusion

Chez 15/19 pts (79 %), les Cmin plasmatiques d’A étaient supérieures à la concentration cible définie, permettant de traiter des infections difficiles dues à des bactéries ayant une CMI à l’A < 0,5mg/l. 4/19 pts (21 %) n’atteignaient pas l’objectif. Avo à la dose de 2g/6 ou 8h peut être une option pour le traitement d’infections difficiles à traiter. Le monitorage des taux plasmatiques est cependant nécessaire pour adapter les doses aux paramètres de diffusion, et des CMI des bactéries à traiter.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 70 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • M-15: Intérêt d’une aide informatisée à la décision sur la qualité de l’antibiothérapie dans les infections urinaires aux urgences
  • E. Demonchy, J.-C. Dufour, J. Gaudart, P. Michelet, J. Levraut, C. Pulcini
| Article suivant Article suivant
  • M-17: Suivi prospectif monocentrique d’une cohorte de 11 patients traités par ceftaroline
  • B. Fournier, C. Biron, J. Caillon, N. Asseray, S. Pineau, F. Raffi, D. Boutoille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.