Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

M-22: Réévaluation des antibiothérapies à 72 h après la mise en place d’une dispensation contrôlée des antibiotiques - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70259-8 
N. Eychenne 1, D. de Terline 1, B. Hue 1, J.-L. Meynard 1, G. Offenstadt 1, C. Fernandez 1, M. Antignac 1
1 Hôpital Saint-Antoine, Paris, France 

Résumé

Introduction – objectifs

En 2011, le comité des médicaments anti-infectieux a mis en place une dispensation contrôlée (DC) de 7 antibiotiques (ATB) dont les carbapénèmes. La réévaluation de la prescription par un sénior après 72h était un critère prioritaire de la validation pharmaceutique. Ce travail a pour objectif principal d’étudier l’évolution de ce critère entre 2011 et 2013.

Matériels et méthodes

Huit analyses de 1 mois ont été réalisées entre 2011 et 2013. Ont été recueillis d’après chaque ordonnance, la fonction du prescripteur (interne ou sénior), et à partir de mi-2013, le contexte de l’infection, l’adaptation de la posologie à la fonction rénale et les interventions pharmaceutiques (IP).

Résultats

La réévaluation des prescriptions par un sénior à 72h a régulièrement augmenté : 69 % en 2011 (315/453 ordonnances), 65 % en 2012 (346/531) et 89 % en 2013 (674/754). L’adaptation de la posologie à la fonction rénale a évolué de 87 % mi-2013 (141/162) à 94 % (207/220) fin 2013. À partir de mi- 2013, le renforcement des IP a permis d’obtenir un taux de réévaluation par les séniors de 97 % (567/585) et un taux d’adaptation à la fonction rénale de 99 % (578/585). Lors des 2 dernières études, les taux de prescriptions probabilistes et documentées étaient respectivement de 46 % (63/137) et 19 % (26/137) pour les initiations et de 37 % (90/242) et 21 % (52/242) lors de la réévaluation.

Conclusion

Après 72h, la part des prises en charge probabilistes diminue, la réévaluation des traitements ATB s’avère indispensable. La mise en place de la dispensation contrôlée et le renforcement des interventions pharmaceutiques ont permis d’améliorer non seulement la réévaluation par les séniors des prescriptions d’ATB, mais aussi l’adaptation de la posologie à la fonction rénale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 71 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • M-21: Audit des prescriptions antibiotiques dans le service d’urgence d’un hôpital universitaire
  • J. Grenet, M.-P. Gerlinger, T. Tritz, V. Sivadon Tardy, C. Dupont, S. Beaune, A. Dinh
| Article suivant Article suivant
  • M-23: Psychiatrie et antibiotiques : c’est pas encore automatique !
  • A. Baudoin, M. Gerard, D. Malet, A. Debruyne, E. Queuille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.