Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

M-21: Audit des prescriptions antibiotiques dans le service d’urgence d’un hôpital universitaire - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70258-6 
J. Grenet 1, M.-P. Gerlinger 1, T. Tritz 1, V. Sivadon Tardy 1, C. Dupont 1, S. Beaune 1, A. Dinh 1
1 CHU A. Paré, Boulogne, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Conformément aux règles du bon usage antibiotique, les prescriptions d’antibiotiques des patients hospitalisés sont contrôlées et surveillées mais peu de données sont disponibles sur les prescriptions des patients sortant des services d’urgence pour des infections communautaires. Nous avons revu et évalué ces prescriptions dans notre hôpital.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective monocentrique des prescriptions d’antibiotiques des patients adultes non hospitalisés sortant des urgences et ayant passé moins de 48h dans le service. Le référentiel utilisé était le référentiel local qui a été rédigé en accord avec les recommandations nationales. L’évaluation était réalisée par un urgentiste et un infectiologue conjointement.

Résultats

216 prescriptions ont été revues, elles avaient été réalisées sur une période de 4 mois.

L’âge moyen de la population était de 52 ans et le sexe ratio de 134/88.

Les principales motifs de prescriptions étaient : infections urinaires (n=77), infections respiratoires basses (n=41), dermo hypodermite (n=22), infections ORL (n=15), plaie (n=11) et abcès (n=9).

Les principales molécules prescrites étaient les fluoroquinolones (n=85) et l’amoxicilline acide clavulanique (n=68).

La prescription était jugée incorrecte dans 126 cas (58 %), les principaux motifs étaient absence d’indication à une antibiothérapie (n=53), durée de prescription trop longue (n=29) et spectre trop large (n=14).

Conclusion

la prescription d’antibiotique au service d’accueil des urgences constitue un volume important d’antibiotique, sa qualité est perfectible et un renforcement de la formation des prescripteurs et/ou un recours à l’infectiologue devraient être développés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 71 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • M-20: Promouvoir le bon usage des antibiotiques en région : MedQual
  • S. Thibaut, J.-F. Huon, A. Marquet, F. Ballereau
| Article suivant Article suivant
  • M-22: Réévaluation des antibiothérapies à 72 h après la mise en place d’une dispensation contrôlée des antibiotiques
  • N. Eychenne, D. de Terline, B. Hue, J.-L. Meynard, G. Offenstadt, C. Fernandez, M. Antignac

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.