Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

N-02: Critères d’alerte et d’intervention vaccinale avec le vaccin Bexsero® en situation de cas groupés d’infection invasive à méningocoque B - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70267-7 
I. Parent du Châtelet 1, D. Lévy-Bruhl 1, M.-K. Taha 2
1 Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France 
2 CNR des méningocoques, Institut Pasteur, Paris, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Le vaccin Bexsero® a obtenu une AMM européenne début 2013 pour la prévention des infections invasives à méningocoque (IIM) B. Le Haut Conseil de la Santé Publique n’a pas recommandé la vaccination en routine ni la vaccination des sujets contacts d’un cas sporadique. Une analyse des regroupements temporo-spatiaux d’IIM B identifiés en France au cours des 15 dernières années a permis de définir des critères d’alerte ou d’intervention vaccinale.

Matériels et méthodes

Les grappes de cas survenues en collectivité entre 1998 et 2012, les épidémies et les foyers d’hyperendémie recensés entre 2003 et 2012 ont été inclus dans l’analyse.

Des critères d’intervention ont été identifiés a posteriori en termes de sensibilité ou d’impact attendu en tenant compte de l’efficacité vaccinale et de la couverture des souches par le vaccin.

Résultats

La vaccination autour des cas sporadiques d’IIM B ou au sein d’une collectivité où seraient survenues deux IIM B, aurait évité au mieux 1 cas secondaire par an en moyenne.

La vaccination au sein d’une communauté où les critères d’alerte épidémique (incidence de 10/100 000 sur 3 mois avec au moins 3 cas liés à un même clone) sont remplis et si la souche est couverte par le vaccin apparait justifiée.

Des critères d’alerte pour la détection de foyers d’hyperendémie (taux d’incidence ≥ à 3/100 000 sur 52 semaines, avec 4 cas, rattachables à des souches identiques) auraient permis d’identifier plus précocement 4 des 8 foyers identifiés depuis 2003.

Conclusion

Certaines situations comme les grappes de cas en collectivité ou les épidémies justifient une intervention vaccinale. Des critères conduisant à mettre en œuvre une expertise multidisciplinaire, lors de foyers hyperendémiques afin d’évaluer la pertinence d’une intervention vaccinale, ont été proposés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 74 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • N-01: Enquête sur l’information reçue sur les vaccinations de l’adulte auprès de jeunes parents de deux maternités
  • J. Raynal, M. Boyer, D. Therby, G. Brabant, K. Faure
| Article suivant Article suivant
  • N-03: Vaccinations et dépistages gratuits des infections sexuellement transmissibles (IST) des bénéficiaires des « Restos de Cœur » (RDC)
  • M. jean, J. Cornaglia, L. Colombain, A. Borreil, R. Tixador, H. Aumaître

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.