Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

N-06: Étude de la prévalence des sujets susceptibles à la rougeole au sein d’une population de soignants hospitaliers - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70271-9 
C. Rapp 1, M. Desmyterre 1, C. Bigaillon 1, L. Calvo 1, J.-F. Ferrand 1, A. Mérens 1
1 HIA Bégin, Saint-Mandé, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Déterminer le statut immunitaire des personnels soignants exposés et leur niveau de connaissances concernant la rougeole.

Matériels et méthodes

Étude descriptive réalisée entre le 1er novembre 2010 et le 30 avril 2011 auprès des soignants des services les plus à risque de l’établissement à l’aide d’un questionnaire standardisé. La preuve de l’immunité n’était retenue qu’en cas d’antécédent documenté vaccinal ou de maladie. Dans le cas contraire, une sérologie était proposée. En l’absence d’immunité, une vaccination était proposée aux personnels.

Résultats

Deux cent soixante six personnels d’âge médian 35 ans ont été inclus. L’immunité était documentée pour 198 personnels : 135 (50,75 %) étaient séropositifs connus, 41 (15,41 %) étaient vaccinés selon les recommandations en vigueur, 22 (8,27 %) avaient un antécédent documenté de maladie. La valeur prédictive positive d’un antécédent déclaré de rougeole était de 90 %, celle d’un antécédent vaccinal déclaré (41 %). Parmi les 34 sérologies réalisées, 30 étaient positives, quatre négatives ou douteuses. Sur l’ensemble des personnels pour lesquels l’immunité a pu être évaluée, cinq (2,15 %) étaient susceptibles. Trois quart des personnels percevaient la rougeole comme une maladie grave. Treize personnels (6,84 %) doutaient de l’efficacité vaccinale. Le refus de vaccination (10 %) concernait exclusivement des paramédicaux. Il était associé à une mauvaise perception de la sévérité de la rougeole et au manque de confiance en l’efficacité vaccinale. Un tiers des personnels ne connaissait pas la conduite à tenir en cas d’exposition à la rougeole.

Conclusion

Dans cette cohorte de soignants, 2,15 % étaient susceptible à la rougeole. La réticence à la vaccination émanait exclusivement des paramédicaux. Le niveau de connaissance insuffisant justifie un renforcement de la formation et la diffusion de procédures écrites.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 75 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • N-05: Statut vaccinal antitétanique des patients diabétiques avec mal perforant plantaire et traçabilité de leur vaccination
  • A. Richard, D. Drui, L. Happi Djeukou, P. Bemer, M. Krempf, B. Cariou, D. Boutoille
| Article suivant Article suivant
  • N-07: Défaut de couverture vaccinale antipneumococcique chez les patients hospitalisés en médecine interne
  • D. Chopin, T. Goulenok, V. Zarrouk, R. Lepeule, A. Lefort, B. Fantin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.