Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

N-05: Statut vaccinal antitétanique des patients diabétiques avec mal perforant plantaire et traçabilité de leur vaccination - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70270-7 
A. Richard 1, D. Drui 1, L. Happi Djeukou 1, P. Bemer 1, M. Krempf 1, B. Cariou 1, D. Boutoille 1
1 CHU de Nantes, Nantes, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Le tétanos, maladie rare mais grave et létale, est évitable par la vaccination. Le patient diabétique avec mal perforant plantaire est à haut risque tétanigène. Nous avons voulu évaluer la couverture vaccinale chez ces patients, ainsi que la traçabilité vaccinale et l’intérêt du Tetanos Quick Stick® (TQS) dans l’aide à la revaccination.

Matériels et méthodes

Étude observationnelle, prospective, monocentrique, menée du 1er novembre 2012 au 1er juillet 2013. Les patients diabétiques âgés de plus de 18 ans hospitalisés pour un mal perforant plantaire ont été inclus, après information et recueil d’une non opposition de participation à l’étude. Un questionnaire permettait d’évaluer le statut vaccinal et sa traçabilité. En cas de statut vaccinal non à jour ou douteux, un TQS était réalisé.

Résultats

86 patients correspondaient aux critères d’inclusion, mais 74 ont accepté de répondre au questionnaire. Un défaut vaccinal était observé chez 27,1 % des patients : 9,5 % vaccination non à jour et 17,6 % statut vaccinal douteux (y compris après appel du médecin traitant). Ce défaut vaccinal concernait majoritairement les hommes (85 %) et la tranche d’âge 60-69 ans. Le TQS a contribué à la décision de revaccination chez 14,9 % des patients inclus. L’évaluation du statut vaccinal en soins primaires (64,6 %) et la traçabilité hospitalière via le compte-rendu d’hospitalisation (82,4 %) sont bien conduites. Seuls 24,3 % des patients sont en possession d’un carnet de vaccination.

Conclusion

Notre étude a mis en évidence un défaut vaccinal chez 27,1 % des patients diabétiques hospitalisés pour un mal perforant plantaire, qui représente pourtant une population particulièrement exposée. Ce chiffre perfectible est comparable à celui de la population générale et témoigne de la nécessité de sensibiliser les patients et les professionnels de santé à une couverture vaccinale optimale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 75 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • N-04: Couverture vaccinale grippe et pneumocoque, connaissances et perception de la vaccination de patients atteints d’un déficit immunitaire secondaire
  • P. Loubet, S. Kerneis, M. Groh, P. Loulergue, O. Launay
| Article suivant Article suivant
  • N-06: Étude de la prévalence des sujets susceptibles à la rougeole au sein d’une population de soignants hospitaliers
  • C. Rapp, M. Desmyterre, C. Bigaillon, L. Calvo, J.-F. Ferrand, A. Mérens

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.