Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

N-07: Défaut de couverture vaccinale antipneumococcique chez les patients hospitalisés en médecine interne - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70272-0 
D. Chopin 1, T. Goulenok 1, V. Zarrouk 1, R. Lepeule 1, A. Lefort 1, B. Fantin 1
1 Hôpital Beaujon, Clichy, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Malgré les recommandations du Haut Comité de Santé Publique publiées en avril 2013, étendant les indications de la vaccination antipneumococcique, la couverture vaccinale semble insuffisante. L’objectif est d’évaluer la couverture vaccinale antipneumococcique et antigrippale chez les patients hospitalisés en médecine interne.

Matériels et méthodes

Tous les patients hospitalisés dans le service de médecine interne, entre le 5 août et le 10 octobre 2013 étaient inclus prospectivement. Les données cliniques, le statut vaccinal, les motifs de non-vaccination et les mesures correctives entreprises ont été recueillis. Lorsque l’information était manquante, elle était recherchée systématiquement auprès du médecin traitant.

Résultats

Cent quatre-vingt-dix-huit patients, âgés en moyenne de 60 ans, ont été inclus : 93 (47 %) étaient immunodéprimés (dont 18 infectés par le VIH, 17 aspléniques, 5 transplantés d’organe solide) et 48 (24,2 %) étaient à risque d’infection invasive à pneumocoque (IPI). Sur 171 patients (86 %) ayant une indication à la vaccination antigrippale, 94 (55 %) étaient vaccinés. Sur 141 patients (71 %) ayant une indication à la vaccination antipneumococcique, seuls 23 (16 %) étaient vaccinés. Dans les deux cas, la raison principale de non-vaccination était l’absence de proposition par un médecin. Une mesure corrective (vaccination, ordonnance ou notification sur le compte-rendu) a été prise chez 20 (26 %) patients non vaccinés contre la grippe et chez 46 (39 %) patients non vaccinés contre le pneumocoque.

Conclusion

Cette étude souligne, dans une population pourtant à risque élevé d’IPI, un net défaut de couverture vaccinale antipneumococcique, et ce, malgré des recommandations récemment publiées. Une meilleure sensibilisation des médecins permettrait probablement d’améliorer ces résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 75 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • N-06: Étude de la prévalence des sujets susceptibles à la rougeole au sein d’une population de soignants hospitaliers
  • C. Rapp, M. Desmyterre, C. Bigaillon, L. Calvo, J.-F. Ferrand, A. Mérens
| Article suivant Article suivant
  • N-08: Persistance à long terme des réponses immunologiques après vaccination contre l’hépatite B pour trois catégories d’immunodépression : infection par le VIH, insuffisance rénale chronique et transplantation hépatique
  • S. Kernéis, C. Turbelin, F. Batteux, T. Hanslik, P.-Y. Boëlle, O. Launay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.