Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

O-08: Greffe de microbiote digestif précoce dans une épidémie de colite à Clostridium difficile ribotype 027 - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70287-2 
J.-C. Lagier 1, M. Delord 1, M. Million 1, D. Raoult 1, P. Parola 1, P. Brouqui 1
1 IHU Méditerranée Infection, Marseille, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Clostridium difficile de ribotype 027 est responsable de colites sévères. La greffe fécale est proposée généralement après la 3e récurrence. Nous rapportons la prise en charge thérapeutique d’une épidémie incluant certains patients greffés en première intention.

Matériels et méthodes

Les premiers patients ont été traités classiquement par metronidazole, vancomycine puis fidaxomicine avant greffe fécale en cas de nouvelle rechute. En raison d’une mortalité élevée suivant ce schéma, nous avons proposé une greffe fécale associée à une antibiothérapie en première intention. Les selles préparées étaient infusées aux patients par sonde nasogastrique, méthode peu invasive. Les critères d’évaluation étaient la mortalité et les récurrences dans le mois suivant l’épisode.

Résultats

Vingt-six patients ont été hospitalisés dont 22, âgés de 48 à 101 ans (moyenne 82,4 ans), ont été traités par antibiothérapie classique. Dixsept patients ont eu au moins une récidive (77 %) et 10 sont décédés (45 %). Trois patients ont été greffés après 3 rechutes incluant 2 patients qui sont décédés tandis qu’un patient n’avait pas récidivé à 2 mois. Les 4 patients traités par greffe en première intention étaient âgés de 66 à 93 ans (moyenne 83,7 ans) et étaient comparables en termes de comorbidités. Aucune récidive n’a été observée parmi ces 4 patients et aucun patient n’est décédé après une durée moyenne post greffe de 28 jours. Aucun effet secondaire n’a été observé durant les greffes.

Conclusion

Nos résultats préliminaires indiquent que la greffe de microbiote par voie naso-gastrique associée aux antibiotiques en première intention semble être une approche bien tolérée et prometteuse pour réduire la mortalité et les récurrences dans les épidémies de Clostridium difficile de ribotype 027.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 80 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • O-07: Réduction de l’incidence des médiastinites en chirurgie cardiaque par le dépistage et la décolonisation des patients porteurs de S. aureus
  • C. Plouzeau, C. Jayle, S. Thevenot, A.-S. Cognee, P. Corbi, C. Burucoa
| Article suivant Article suivant
  • O-09: Descriptif des patients porteurs de BHRe dans un hôpital général et évaluation des coûts engendrés par leur prise en charge
  • M.-A. Bouldouyre, C. Delaunay, J.-M. Ceci, S. Bigot, L. Maisonneuve, A. Daroukh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.