Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P-07: L’optimisation T2A du codage PMSI pénalise-t-elle le reflet de l’activité médicale d’un service des maladies infectieuses et tropicales ? - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70296-3 
F. Lucht 1, E. Botelho-Nevers 1, A. Gagneux-Brunon 1, P. Vercherin 1, B. Trombert-Paviot 1
1 CHU Saint-Étienne, Saint-Étienne, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Le codage des RUM est obligatoire dans le cadre du financement des Hôpitaux par la T2A. L’infectiologie est une spécialité dite étiologique, et le codage selon la CIM10 pourrait mieux rendre compte d’une activité d’organe par rapport à notre activité. En outre, améliorer ce codage dans un but d’optimisation financière de la T2A peut-il dégrader le reflet de l’activité médicale « infectiologique » d’un Service de Maladies Infectieuses et Tropicales (SMIT) au profit d’une activité dite d’organe et remettre en question, à terme la nécessité pour un Centre Hospitalier de disposer de tels services ?

Matériels et méthodes

Le codage de l’activité médicale selon la CIM10 dans notre CHU, se fait depuis le début de l’année 2013 via le logiciel d’aide au codage appelé Web100T-Praticiens. Les données générées sont analysées avec le Logiciel PMSIPilot, utilisé par environ la moitié des CHU en France.

Nous comparons les données d’activité du SMIT, secteur d’hospitalisation, du 01/01/2010 au 30/11/2013, (avant et après implémentation de l’outil web -100T) en termes de GHM, DMS, mortalité, données sociodémographiques, et T2A.

Résultats

Les résultats montrent une valorisation forte en terme T2A de l’activité avec une augmentation d’environ 500 000 € (+ 26 %) entre 2012 et 2013 accompagnant une augmentation de l’activité et la décentralisation du codage sans aucune dégradation de la description infectiologique par la CIM10 de l’activité du service, avec des GHM à très forte dominance infectiologique. Ainsi les infections respiratoires, ostéo-articulaires, les endocardites et le VIH sont les principaux GHM, stables en nombre malgré une optimisation du codage entre 2010 et 2013 grâce à une collaboration étroite praticiens et personnels PMSI.

Conclusion

En conclusion, l’amélioration T2A du codage PMSI grâce à un outil web d’aide au codage n’empêche pas et surtout ne dégrade pas la description PMSI de l’activité infectiologique d’un SMIT.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 83 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P-06: Séroprévalence de la dengue chez des donneurs de sang aux Antilles françaises
  • V. Ronin, M. L’Azou, M. Bessaud, A. Cabié, R. Césaire, R. Courbil, P. Richard
| Article suivant Article suivant
  • P-08: Infection sexuellement transmissible (IST) chez la jeune femme enceinte : faut-il dépister?
  • O. Peuchant, C. Hocké, S. Frantz-Blancpain, C. Bébéar, B. de Barbeyrac

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.