Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

P-14: Épidémiologie clinique et bactériologique des BLSE et facteurs de risque de mortalité associés aux infections - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70303-8 
L. Surgers 1, P.-A. Jolivot 1, V. Lalande 1, J. Pacanowski 1, A. Homor 1, P.-Y. Boëlle 1, J.-L. Meynard 1
1 CHU Saint-Antoine, Paris, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Depuis 2011, de nouvelles règles d’interprétation de la sensibilité aux C3G pour les entérobactéries BLSE (EBLSE) ont été adoptées. Les objectifs de cette étude étaient d’actualiser les caractéristiques épidémiologiques des infections à EBLSE et les données de sensibilité aux différentes classes d’antibiotiques ainsi que d’identifier des facteurs de risque de mortalité.

Matériels et méthodes

Enquête prospective, descriptive, monocentrique portant sur tous les prélèvements positifs à EBLSE.

Résultats

Entre le 15/04/2012 et le 15/04/2013, 653 prélèvements étaient positifs à EBLSE correspondant à 209 épisodes d’infection et 316 de colonisation chez 336 patients. Les patients infectés étaient significativement plus âgés que les colonisés (66 vs 70 ans, p=0,009). Chez les patients infectés, 65 % avaient reçu une antibiothérapie dans les 3 mois (113/174) et 36 % étaient immunodéprimés (62/174). Cinquante-sept % des épisodes d’infection étaient nosocomiaux (119/ 209). Escherichia coli était la bactérie le plus fréquemment retrouvée (109,52 %) suivie par Klebsiella sp (61,29 %) au cours des épisodes d’infection, majoritairement des pyélonéphrites (42 %, 87/209). La mortalité globale à J15 était de 12 % (25/209). La quasi-totalité des souches était résistante aux C3G (650/653 pour le cefotaxime, 635/653 pour le céfépime). En analyse multivariée, après ajustement sur l’âge et le sexe, l’immunodépression (OR 3.5 [1,2, 10,4]) était associée à un risque accru de mortalité à J15 et l’adaptation secondaire à une diminution (OR 0,2 [0,1, 0,5]).

Conclusion

Les infections à EBLSE sont associées à une mortalité élevée. Peu de souches sont sensibles aux C3G. L’identification des patients à risque de BLSE est en enjeu majeur, afin d’optimiser l’antibiothérapie et d’améliorer le pronostic des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 85 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P-13: Surveillance des souches d’Escherichia coli productrices de bêta-lactamases à spectre étendu (BLSE) isolées en milieu communautaire de 2008 à 2013 (MedQual)
  • S. Thibaut, A. Marquet, J.-F. Huon, G. Grandjean, J. Caillon, F. Ballereau, LBM réseau MedQual 1
| Article suivant Article suivant
  • P-15: Les activités d’un centre de dépistage en Algérie
  • N. Belabas, M. Zeroual, N. Ihaddadene, A. Dif

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.