Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Q-02: Infection pulmonaire à mycobactérie non tuberculeuse (MNT) : évaluation des pratiques dans un CHU de 2009 à 2014 - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70307-5 
N. El-Zeenni 1, B. Camara 1, J.-P. Stahl 1, M. Maurin 1
1 CHU Grenoble, Grenoble, France 

Résumé

Introduction – objectifs

La présentation clinique des infections pulmonaires liées aux MNT est souvent aspécifique. La distinction entre colonisation et infection à MNT est parfois difficile à établir. Nous avons évalué nos pratiques afin d’améliorer la prise en charge de ces patients.

Matériels et méthodes

Analyse rétrospective de 94 dossiers. Les statuts infectés ou colonisés et l’évaluation des thérapeutiques ont été définis selon les critères 2007 de l’American Thoracic Society.

Résultats

Cinquante-six patients ont été inclus ; âge moyen : 61 ans [16–95], durée moyenne de suivi : 19,6 mois [0–62]. Seize patients étaient infectés (28,5 %), 33 colonisés (58,9 %) et 5 prélèvements étaient contaminés. Les MNT provenaient de 19 aspirations bronchiques, 31 expectorations et 6 LBA.

Chez les patients infectés les MNT isolées étaient 12 M.avium (75 %), 3 M.abscessus (18 %) en exclusivité chez des patients atteints de mucoviscidose et 1 M.xenopi. Douze patients étaient atteints de dystrophie pulmonaire (4 BPCO, 4 DDB, 4 mucoviscidoses), 1 infecté par le VIH, 2 greffés (pulmonaire et de moelle) et 1 dénutri. Les données de suivi correspondaient à l’évolution favorable (n=9), la récidive (n=3), le décès (n=2) et les perdus de vue (n=2). Parmi les 13/16 patients infectés et traités, les antibiotiques étaient inadéquats dans 5 cas ou administrés sur une durée trop courte dans 5 cas (seulement 2 cas documentés : intolérance). Les récidives correspondaient à un traitement trop court. Les patients colonisés ont tous bien évolué sans traitement.

Conclusion

L’abstention thérapeutique a été respectée chez les patients colonisés. Le traitement des patients infectés était inadéquat dans 68,5 % des cas diagnostiqués, probablement par l’absence de recommandations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 87 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Q-01: Place de la biologie moléculaire dans les ostéites du pied diabétique
  • P. Bonnin, M. Muller, J.-P. Bru, V. Sutera, C. Dubois, M. Maurin, P.-Y. Benhamou
| Article suivant Article suivant
  • Q-03: Épisode de cas groupés de psittacose lié à la préparation de repas de mariage, Lot-et-Garonne, mai 2013
  • L. Meurice, V. Servas, I. Chossat, K. Laroucau, H. Royer, B. de Barbeyrac, P. Rolland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.