Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Q-01: Place de la biologie moléculaire dans les ostéites du pied diabétique - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70306-3 
P. Bonnin 1, M. Muller 2, J.-P. Bru 1, V. Sutera 2, C. Dubois 2, M. Maurin 2, P.-Y. Benhamou 2
1 CH Annecy, Annecy, France 
2 CHU Grenoble, Grenoble, France 

Résumé

Introduction – objectifs

L’ostéite du pied diabétique est une complication fréquente. Des recommandations placent la biopsie osseuse comme élément central diagnostic.

L’objectif de cette étude est de comparer les différentes techniques de bactériologie dans le diagnostic des ostéites de pied diabétique.

Matériels et méthodes

Étude prospective, non contrôlée monocentrique effectuée entre avril 2012 et février 2014. Le diagnostic d’ostéite était retenu sur les critères cliniques et d’imagerie. Les prélèvements ont été effectués par biopsie percutanée radio-guidée.

Ces prélèvements ont été techniqués sous PSM :

Mise en culture classique sur milieux enrichis (gélose au sang, gélose chocolat) et milieu d’enrichissement Schaedler semi-gélosé.
Ensemencement d’un flacon Bactec Pédiatrique.
Recherche de bactéries par amplification du gène codant pour l’ARN 16S. - Recherche du Staphylococcus aureus par PCR en temps réel.

Résultats

Vingt-sept biopsies ont été effectuées. Seize biopsies ont été documentées sur le plan microbiologique.

Sur les 27 cultures classiques effectuées, 15 cultures ont été positives dont une culture positive après incubation prolongée. Le Staphylococcus aureus a été mis en évidence à 9 reprises.

Sur les 24 prélèvements ensemencés en flacon d’hémoculture, 12 ont été positifs.

Vingt-deux PCR 16S ont été faites, 1 est positive mettant en évidence un Staphylococcus aureus, également retrouvé sur les milieux de cultures.

Vingt-cinq PCR Staphylococccus aureus ont été effectuées, 7 sont positives sur des prélèvements dont les milieux de cultures avaient mis en évidence un Staphylococcus aureus.

Conclusion

Dans notre étude, la biologie moléculaire n’apporte pas d’élément diagnostic supplémentaire aux milieux de cultures classiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 87 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • P-16: Développement d’un nouvel outil informatisé dédié à l’évaluation de l’activité d’infectiologie transversale et à la participation au codage PMSI décentralisé
  • S. Kernéis, J. Gariepy, D. Heudes, G. Chatellier, J.-L. Mainardi
| Article suivant Article suivant
  • Q-02: Infection pulmonaire à mycobactérie non tuberculeuse (MNT) : évaluation des pratiques dans un CHU de 2009 à 2014
  • N. El-Zeenni, B. Camara, J.-P. Stahl, M. Maurin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.