Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

R-05: Résultats de l’assistance médicale à la procréation chez les femmes infectées par le VIH1 : étude cas-contrôle - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70320-8 
S. Epelboin 1, C. Stora 1, E. Devouche 2, C. Patrat 1, P. Longuet 1, D. Luton 1, S. Matheron 1
1 APHP Hôpital Bichat-Claude-Bernard, Université Paris-Diderot, Paris, France 
2 Université Paris-Descartes, Paris, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Comparer les résultats des techniques d’Assistance Médicale à la Procréation (AMP) de femmes infectées par VIH-1 et de témoins séronégatives

Matériels et méthodes

Une étude rétrospective cas – témoins a analysé sur 3 ans (2009-2011) l’issue des techniques d’AMP chez les femmes infectées par VIH-1 suivies dans notre centre d’AMP, ayant les critères nationaux de prise en charge de stabilité de la maladie et d’accès légal à l’AMP. Les principaux items analysés ont été les taux de fécondation, d’implantation, de grossesse clinique et de naissance vivante. L’appariement a été effectué sur la date de la tentative, l’âge, la parité, la principale cause d’infertilité, la technique d’AMP et le rang de la tentative.

Résultats

82 femmes infectées par VIH-1 et 82 témoins ont été incluses. Le nombre d’ovocytes et d’embryons obtenus, d’embryons transférés, et le taux de fécondation n’étaient pas différents. Le taux de grossesse clinique par transfert était significativement plus faible chez les femmes vivant avec VIH-1 que chez les témoins (15,9 % vs 36,3 %, p<0,05), ainsi que le taux d’implantation (10,6 % vs 23 %, p<0,02) et celui de naissance vivante (7 % vs 22,1 %, p<0,02)

Conclusion

Les résultats de cette étude cas témoins, avec appariement sur 5 facteurs connus pour influencer les résultats de l’AMP, suggèrent que les femmes infectées par VIH-1, comme les spécialistes qui les suivent, doivent être informées des taux de réussite plus faibles dans les procédures d’AMP que ceux de la population générale, et par conséquent de ne pas différer, en cas de désir de grossesse, la démarche d’AMP, lorsque l’infection est stable, dans les situations d’échecs d’auto-insémination ou de toute autre cause d’infertilité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 91 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • R-04: Fréquence accrue de l’arthrose des mains au cours du VIH et impact du syndrome métabolique
  • J.-L. Meynard, A.-L. Tomi, J. Sellam, K. Lacombe, F. Berenbaum, P.-M. Girard
| Article suivant Article suivant
  • R-06: Aspergillose invasive (AI) chez les patients infectés par le VIH en France : évolution sur 20 ans
  • B. Denis, N. de Castro, F. Mechaï, G. Melica-Gregoire, M. Revest, D. Costagliola, O. Lortholary

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.