Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

R-08: Histoplasmose disséminée associée au VIH dans l’ouest guyanais : étude rétrospective sur 10 ans - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70323-3 
A. Putot 1, S. Perrin 1, A. Jolivet 2, V. Vantilcke 2
1 CHU de Dijon, Dijon, France 
2 CH de l’Ouest guyanais, Saint Laurent du Maroni, France 

Résumé

Introduction – objectifs

L’histoplasmose disséminée (HD) est le mode de révélation le plus fréquent du stade sida en Guyane française. Nous en décrivons la présentation clinique et paraclinique, l’évolution et les facteurs de risque de mortalité à un an.

Matériels et méthodes

Les HD microbiologiquement prouvées, chez les patients infectés par le VIH hospitalisés entre mai 2002 et mai 2012, ont été rétrospectivement inclues.

Résultats

Parmi les 82 patients inclus, 58 (71 %) étaient des hommes, le statut VIH+ n’était pas connu pour 44 (53 %) et le taux de CD4 inférieur à 50/μl pour 63 (80 %) d’entre eux.

Presque tous les patients présentaient une perte de poids et de la fièvre. Le tableau clinique habituel associait une symptomatologie digestive (67 patients, dont diarrhées 50 patients), respiratoire (39 patients), neurologique (32 patients) et des polyadénopathies (39 patients).

Les localisations documentées étaient surtout hématologiques (43 patients) et digestives (18 patients) mais presque tous les organes étaient concernés.

Des coinfections bactériennes, parasitaires ou virales étaient présentes chez 53 patients, dont 21 à tropisme digestif.

Dix patients (13 %) décédaient dans le mois suivant le traitement, 17 (25 %) dans l’année. L’âge, la symptomatologie respiratoire, l’anémie, la thrombopénie, et l’élévation de la créatinine étaient significativement associés au risque de mortalité à un an.

Conclusion

L’HD est une mycose systémique opportuniste très polymorphe, à fort tropisme digestif et à haut taux de mortalité. Des études prospectives pourraient évaluer l’intérêt d’une prophylaxie primaire dans les populations très immunodéprimées en zone d’endémie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 92 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • R-07: Pratique du « Slam » chez les HSH séropositifs pour le VIH
  • T. L’Yavanc, R. Missonier, M. Hamidi, N. Velasquez, G. Pialoux
| Article suivant Article suivant
  • R-09: Trithérapie anti-VHC chez 41 patients co-infectés VIH-VHC traités hors essai thérapeutique
  • A. Naqvi, F. De Salvador Guillouet, I. Perbost, A. Joulié, P. Puglièse, P.-M. Roger, E. Rosenthal

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.