Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

R-09: Trithérapie anti-VHC chez 41 patients co-infectés VIH-VHC traités hors essai thérapeutique - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70324-5 
A. Naqvi 1, F. De Salvador Guillouet 1, I. Perbost 1, A. Joulié 1, P. Puglièse 1, P.-M. Roger 1, E. Rosenthal 2
1 Infectiologie, CHU de Nice, Nice, France 
2 Médecin interne, CHU de Nice, Nice, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Évaluer l’efficacité et la tolérance d’une trithérapie par interféron pégylé (PegIFN)/ribavirine (RBV)/inhibiteur de protéase (IP) VHC chez des patients (pts) co-infectés VIH-VHC en dehors d’un essai thérapeutique.

Matériels et méthodes

Étude observationnelle monocentrique chez des patients co-infectés VIH-VHC (génotype 1, G1) ayant débuté PegIFN/RBV/IP entre août 2011 et octobre 2013. Évaluation de la tolérance et de la réponse virologique 12 semaines après arrêt du traitement (RVS12).

Résultats

41 patients (35 hommes) co-infectés VIH-VHC (32 G1a, 9 G1b) ont reçu une trithérapie anti-VHC incluant télaprévir (37 pts) ou bocéprevir (4 pts) ; 72 % étaient prétraités par PegIFN/RBV. La fibrose hépatique (fibroscan, fibrotest et/ou ponction biopsie) était cotée F4 17 pts (42 %), F3 5 pts (12 %), ≤F2 18 pts (44 %), non disponible 1 pt. Tous recevaient un traitement anti-VIH (3e agent : raltégravir 39 % ; atazanavir 46 % ; efavirenz 10 % ; darunavir 5 %) et avaient un ARN VIH < 50 copies/ml, CD4 médians 540/mm3. Au 10 février 2014, 30 pts (12vcirrhotiques) étaient évaluables pour la RVS. Parmi eux, on comptait 15 RVS (50 %), dont 5 chez les pts cirrhotiques, et 3 rechutes. À côté des échecs virologiques (5 pts), les causes d’arrêt prématuré du traitement étaient : pancréatite aiguë grave (1 pt), effet secondaire cutané (1 pt), psychiatrique (1 pt), décompensation cirrhotique (1 pt), hémorragie gingivale (1 pt), décision du patient (2 pts). Douze patients (29,3 %) ont reçu de l’érythropoïétine et/ou une transfusion pour anémie profonde (ΔHb > 3g/dl).

Conclusion

Les patients prétraités et avec une fibrose extensive représentent la majorité des sujets traités par PegIFN/RBV/IP dans les conditions quotidiennes d’utilisation chez les personnes co-infectées VIH-VHC. L’efficacité est proche de celle observée chez les mono-infectés VHC dans les mêmes conditions, avec des effets secondaires fréquents et graves pouvant conduire à un arrêt prématuré du traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 92 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • R-08: Histoplasmose disséminée associée au VIH dans l’ouest guyanais : étude rétrospective sur 10 ans
  • A. Putot, S. Perrin, A. Jolivet, V. Vantilcke
| Article suivant Article suivant
  • R-10: Infections fongiques invasives survenant sous prophylaxie primaire par posaconazole en hématologie
  • N. Lerolle, E. Raffoux, G. Socié, S. Touratier, S. Bretagne, J.-M. Molina, M. Lafaurie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.