Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

S-01: Antibiothérapie suppressive et infections intravasculaires - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70326-9 
E. Denes 1, R. Le Berre 2, A. Le Guyader 1, A. Badra 2, M.-S. Fangous 2, C. De Moreuil 2, P. Weinbreck 1
1 CHU Dupuytren, Limoges, France 
2 CHU cavale blanche, Brest, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Dans certains cas, une chirurgie de reprise au cours d’une infection intravasculaire (IIV) n’est pas envisageable, laissant donc en place le foyer infectieux. Une antibiothérapie au long cours peut être proposée pour contrôler l’infection, sans toutefois guérir le foyer infectieux. Nous avons souhaité évaluer cette pratique.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective sur les patients avec une IIV au sein de 2 CHU.

Résultats

Neuf patients ont bénéficié d’une antibiothérapie suppressive (AS) au cours d’une IIV. La médiane d’âge est de 66,1 ans (55–82). Il s’agissait de 8 hommes et 1 femme. Ils étaient tous porteurs de matériel : 6 prothèses vasculaires, 1 valve cardiaque, 1 stimulateur, 1 système d’assistance cardiaque implantable. Aucun d’eux n’était opérable. Le diagnostic d’infection était « certain » dans 5 cas et « probable » dans 4 cas, toutes étaient tardives. Les germes en cause étaient : SAMS, SEMR, E. faecalis, E. coli, Pyocyanique, K. oxytoca, C. striatum, seuls ou associés. Ils ont tous reçu une antibiothérapie première (3 semaines – 6 mois) par voie parentérale puis une antibiothérapie par voie orale à visée suppressive. Les antibiotiques utilisés étaient : Pristinamycine, cotrimoxazole, amoxicillline, fluoroquinolone, rifampicine, acide fusidique, azithromycine, seul ou associés. La tolérance était globalement correcte avec 1 seule intolérance digestive à la pristinamycine. Le suivi médian après la mise en place de l’AS est de 8,7 mois (2 – 13 mois). Au cours de ce suivi, il n’y a pas eu de récidive de l’infection. Deux patients sont décédés dans le suivi, mais les causes de décès n’étaient pas en rapport avec l’infection.

Conclusion

L’utilisation d’une AS chez des patients avec une infection vasculaire sur matériel ne pouvant être retiré, et donc à fort risque de récidive, permet d’éviter la récidive et de leur proposer une qualité de vie satisfaisante avec peu d’effets secondaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 93 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • R-10: Infections fongiques invasives survenant sous prophylaxie primaire par posaconazole en hématologie
  • N. Lerolle, E. Raffoux, G. Socié, S. Touratier, S. Bretagne, J.-M. Molina, M. Lafaurie
| Article suivant Article suivant
  • S-02: Endocardite à Coxiella burnetii : à propos de 10 cas
  • M. Koubaa, S. Ben Kahla, L. Abid, A. Znazen, A. Hammami, S. Kammoun, M. Ben Jemaa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.