Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

S-02: Endocardite à Coxiella burnetii : à propos de 10 cas - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70327-0 
M. Koubaa 1, S. Ben Kahla 2, L. Abid 2, A. Znazen 3, A. Hammami 3, S. Kammoun 2, M. Ben Jemaa 1
1 Service des maladies infectieuses, CHU Hédi-Chaker, Sfax, Tunisie 
2 Service de cardiologie, CHU Hédi-Chaker, Sfax, Tunisie 
3 Laboratoire de microbiologie, CHU Habib-Bourguiba, Sfax, Tunisie 

Résumé

Introduction – objectifs

Les endocardites à Coxiella burnetii représentent 1 à 5 % des endocardites infectieuses. Elles posent des difficultés sur le plan diagnostique et thérapeutique. L’objectif de notre étude était de préciser les particularités épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques de ces endocardites.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective réalisée dans les services de Cardiologie et des Maladies Infectieuses entre 2005 et 2013. Tous les patients avaient une endocardite certaine à C. burnetii selon les critères diagnostiques de Duke modifiés.

Résultats

Notre étude avait inclus 10 cas d’âge moyen de 44 [17–70] ans. Quatre cas avaient une exposition professionnelle évidente. Trois cas avaient une prothèse valvulaire et quatre cas avaient une cardiopathie congénitale. Le délai moyen de diagnostic était de 5 mois. Le tableau clinico-biologique comportait une fièvre (6 cas), asthénie (4 cas), insuffisance cardiaque (2 cas), anémie (7 cas) et/ou thrombopénie (4 cas). Les hémocultures étaient négatives dans 9 cas. Une échographie était contributive dans 7 cas (7 végétations et 2 abcès péri-annulaires). Six cas étaient traités par une association de doxycycline et hydroxychloroquine. Un remplacement valvulaire a été pratiqué chez 5 cas. La PCR était réalisée sur 3 valves avec mise en évidence de C. burnetii dans tous les cas. Trois patients sont décédés suite à des complications thrombo-emboliques.

Conclusion

L’endocardite infectieuse à C. burnetii est une pathologie grave et peu étudiée. Sa fréquence réelle reste sous-estimée à cause de la difficulté du diagnostic positif. Elle doit être évoquée systématiquement devant toute suspicion d’endocardite infectieuse à hémoculture négative sur terrain prédisposé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 93 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • S-01: Antibiothérapie suppressive et infections intravasculaires
  • E. Denes, R. Le Berre, A. Le Guyader, A. Badra, M.-S. Fangous, C. De Moreuil, P. Weinbreck
| Article suivant Article suivant
  • S-03: Évaluation d’un relais ambulatoire dans la prise en charge des endocardites infectieuses (EI) : étude rétrospective
  • B. Prel, C. Biron, S. Pineau, M. Brière, M. Lefebvre, F. Raffi, D. Boutoille

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.