Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

T-04: Dynamique de migration du VIH entre compartiments - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70339-7 
A. Chaillon 1, W. Gianella 2, K. Pond 2, D. Richman 2, M. Smith 2
1 INSERM U966 et UCSD, Tours et San Diego, France et USA 
2 UCSD, San Diego, USA 

Résumé

Introduction – objectifs

La dynamique de la migration du VIH entre les compartiments reste méconnue. Nous l’avons étudiée par une méthode phylogénétique originale.

Matériels et méthodes

Les séquences env partielles de VIH issues de prélèvements longitudinaux appariés sanguins et spermatiques ou du liquide céphalorachidien (LCR) chez respectivement 11 et 4 sujets naïfs de traitement ont été analysées par : (i) reconstruction phylogénétique bayésienne, (ii) évaluation comparative de la compartimentation virale (méthode des distances et phylogénie), et (iii) analyse phylogéographique des événements de migration.

Résultats

Des échantillons longitudinaux (3–11 temps/sujet) sur une durée de 433 jours (9–2071) étaient disponibles. Les séquences partielles env (484 nt, 333–648 nt), ont été isolées à partir du sang (27–1520/sujet), du plasma séminal (21–85/sujet) et du LCR (11–59/sujet). La charge virale VIH était respectivement de 4,6 log10 copies/ml (2,5–5,4), 3,4 (2,5–4,0) et 3,8 (2,5–5,4) dans le sang, le plasma séminal et le LCR. La compartimentation était maintenue pour 3 des 4 sujets avec prélèvements sanguins et LCR appariés, mais pour aucun des sujets avec prélèvements sanguins et spermatiques appariés. Notre approche bayésienne était corrélée avec le test de compartimentation de Slatkin-Maddison (Spearman R=0,61, p<0,01). Nous avons montré la bidirectionnalité de la migration virale entre les compartiments avec une moyenne respective de 15 (0–34) et 8 évènements de migration à partir de sang vers le liquide séminal et le LCR (0–16), et de 14 (1–43) et 11(1–15) évènements à partir du liquide séminal et du LCR vers le sang. Enfin, des pics asynchrones de migration virale au cours du temps ont été mis en évidence, suggérant une perturbation transitoire de la compartimentation.

Conclusion

Ces résultats suggèrent que le VIH migre de manière bidirectionnelle entre le sang et les autres compartiments qui contribuent activement à la population contemporaine virale sanguine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 97 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • T-03: Description des cas de chikungunya hospitalisés à Saint-Martin (Antilles françaises) depuis octobre 2013
  • C. Clavel, S. Stegmann, P. Huc, J.-M. Bonder, J. Reltien, A. Guinard, S. Cassadou
| Article suivant Article suivant
  • T-05: Évaluation d’un traitement antirétroviral comprenant du raltégravir (RAL) chez des patients VIH1 naïfs de sous types B et non B
  • J.-L. Delassus, C. Alloui, M.-A. Khuong, D. Troisvallets, O. Bouchaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.