Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

COLINF-02: Analyse vidéo des comportements des soignants au cours d’une épidémie à Clostridium difficile - 25/06/14

Doi : 10.1016/S0399-077X(14)70346-4 
O. Florea 1, S. Boudjema 1, J.-C. Lagier 1, P. Brouqui 1, I. Legras 1, E. Costa 1
1 IHU Méditerranée infection, Marseille, France 

Résumé

Introduction – objectifs

Clostridium difficile est la première cause de diarrhée infectieuse chez les sujets de plus de 65 ans hospitalisés, incluant de nombreux cas de transmission croisée. Les audits réalisés en France estiment que les précautions d’hygiène sont respectées dans près de 90 % des cas. De nouvelles technologies permettent désormais d’analyser efficacement et à moindre coût les comportements. Nous proposons une analyse vidéo des pratiques en situation d’épidémie à Clostridium difficile dans un service de Maladies Infectieuses et Tropicales pour pouvoir amélioré les pratiques des soignants.

Matériels et méthodes

Une caméra placée au-dessus de la tête de lit d’un patient a permis l’enregistrement des pratiques de soins pendant 3 mois. Les soignants et les patients étaient informés et avaient donné leur accord. Douze vidéos impliquant des médecins, des paramédicaux et des familles, sélectionnées au hasard, ont été analysées par 2 infirmières.

Résultats

Parmi les 26 parcours analysés, dans 24 cas (92 %) la mise d’une blouse et des gants à l’entrée dans la chambre a été respecté. A l’intérieur, 7 parcours (27 %) ont révélé des erreurs de manipulation du linge. Dans 11 cas (42 %), les soignants sont ressortis transitoirement sans avoir retiré les gants ou la blouse. Ainsi, dans 6 parcours (23 %) sont sorties définitivement avec gants et blouse, 7 (27 %) sont sorties avec la blouse, 10 (38 %) avec les 2 gants, 2 avec 1 gant (8 %). Au total, seulement 3 parcours (11 %) ont respecté l’intégralité des recommandations, aucun parmi les membres des familles, bien qu’aucun cas secondaire n’a été observé.

Conclusion

L’analyse vidéo révèle que le respect des pratiques est considérablement surestimé par les audits d’hygiène. L’analyse de ces erreurs va permettre de mettre en place des formations ciblées en fonction de la catégorie professionnelle, une meilleure information des familles, puis une réévaluation des pratiques à distance.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 6S

P. 99 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • COLINF-01: Importance du travail de proximité dans la réception et l’intégration de l’information : exemple de formation sur l’utilisation des masques de soins et appareils de protection respiratoire (APR) avec support visuel
  • B. Ledoux, M. Messager
| Article suivant Article suivant
  • COLINF-03: Vaccination anti-grippale : quels sont les freins pour les soignants en 2014 ?
  • M. Bengriche, A. Boucenna, P. Pavèse, J.-P. Brion, S. Mordelet, M. Haton

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.