Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cost-effectiveness of dabigatran versus vitamin K antagonists for the prevention of stroke in patients with atrial fibrillation: A French payer perspective - 30/07/14

Doi : 10.1016/j.acvd.2014.04.009 
Julie Chevalier a, , Olivier Delaitre b, Florence Hammès b, Gérard de Pouvourville a
a Chair of Health Systems, ESSEC Business School, Cergy-Pontoise, France 
b Boehringer Ingelheim France, Paris, France 

Corresponding author. Chair of Health Economics and Management, ESSEC Business School, Avenue Bernard Hirsch, BP 50105, 95021 Cergy-Pontoise cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Atrial fibrillation is the main cause of stroke, but the risk can be reduced, usually with vitamin K antagonists (VKAs) such as warfarin. The RE-LY atrial fibrillation study demonstrated that the rates of stroke and systemic embolism with dabigatran (an oral direct thrombin inhibitor) were similar to or lower than those with warfarin.

Aims

To estimate the cost-effectiveness, from a French payer perspective, of dabigatran (150 or 110mg bid for patients<or80 years, respectively) versus warfarin.

Methods

Cost-effectiveness was modeled using a Markov model in a cohort of 10,000 patients with atrial fibrillation followed over their lifetime. Events accounted for included ischemic stroke, systemic embolism, transient ischemic attack, hemorrhage, myocardial infarction and death. The model patient population matched the RE-LY patients. Dabigatran was compared with “trial-like” warfarin and “real-world” prescribing. Risks of clinical events were obtained from RE-LY. Event and follow-up costs were based on the French national tariff or published literature. Clinical events, QALYs, total costs and incremental cost-effectiveness ratios (ICERs) were calculated.

Results

The ICERs of dabigatran compared with “trial-like” warfarin and “real-world” prescribing were €15,838/QALY and €7473/QALY, respectively. Deterministic and probabilistic sensitivity analyses showed these to be robust to uncertainty and variability in the model parameters. The ICER for dabigatran was below €24,000/QALY or €36,000/QALY in 71% or 92%, respectively, of the simulations when compared with “trial-like” warfarin and 100% and 100%, respectively, when compared with “real-world” prescribing.

Conclusion

This study suggests that the use of dabigatran in French atrial fibrillation patients is cost-effective, according to usually accepted thresholds.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

La fibrillation auriculaire est la principale cause d’accident vasculaire cérébral, mais le risque peut être diminué, principalement avec des antivitamines K (AVK) tels que la warfarin. L’étude RE-LY a démontré que les taux d’AVC et d’embolie systémique avec dabigatran étaient similaires ou inférieurs à ceux observés chez des patients traités par warfarine (AVK).

Objectif

Estimer le coût-efficacité, dans une perspective payeur, de dabigatran (150mg ou 110mg deux fois par jour chez les patients âgés de moins et de plus de 80ans, respectivement) versus warfarin.

Méthodes

Le coût-efficacité a été modélisé à l’aide d’un modèle de Markov appliqué à une cohorte de 10 000 patients présentant une fibrillation jusqu’au décès. Les événements cliniques pris en compte étaient : les AVC ischémiques, les embolies systémiques, les accidents ischémiques transitoires, les hémorragies intra- et extra-crâniennes, les AVC hémorragiques, les infarctus du myocarde ainsi que les décès. La population étudiée présente les mêmes caractéristiques que celles de la population RE-LY. Le dabigatran a été comparé à la warfarin en condition expérimental (trial-like warfarin) et dans la vraie vie (real-world prescribing) Les risques d’occurrence des événements cliniques sont ceux de l’essai RE-LY. Les coûts associés aux événements ainsi que les coûts de suivi ont été calculés à partir soit des tarifs nationaux français, soit de la littérature. Le nombre d’événements cliniques, les QALYs, les coûts totaux ainsi que les ratios coût-efficacité incrémentaux ont été calculés.

Résultats

Les ratios coût-efficacité incrémentaux du dabigatran comparativement aux AVK, en condition expérimentale et dans la vraie vie, étaient, respectivement, de 15 838€/QALY et 7473€/QALY. Les analyses de sensibilité déterministes et probabilistes montrent que ces ratios sont robustes à l’incertitude et la variabilité des paramètres du modèle. Le ratio coût-efficacité incrémental du dabigatran est en dessous de 24 000€/QALY et 36 000€/QALY dans respectivement 71 % et 92 % des simulations en contexte expérimental et dans, respectivement, 100 % et 100 % des simulations dans la vraie vie.

Conclusion

L’utilisation du dabigatran chez des patients français avec une fibrillation auriculaire est coût-effective selon les seuils couramment acceptés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Dabigatran, Atrial fibrillation, Cost-effectiveness

Mots clés : Dabigatran, Fibrillation auriculaire, Coût-efficacité

Abbreviations : bid, DRG, EPHAD, HAS, ICD-10, ICER, INR, NSF, PMSI, QALY, RR, USLD, VKA


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 107 - N° 6-7

P. 381-390 - juin 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Novel method of surgical preparation for transcatheter completion of Fontan circulation: Creation of an extracardiac pathway
  • Younes Boudjemline, Sophie Malekzadeh-Milani, Mathieu Van Steenberghe, Yann Bögli, Mehul Patel, Regis Gaudin, Damien Bonnet, Sébastien Gerelli
| Article suivant Article suivant
  • Characteristics of diabetic patients and diabetes care in cardiac rehabilitation
  • Maud Beacco, Bénédicte Vergès-Patois, Marie-Cécile Blonde, Elodie Crevisy, Marana Habchi, Benjamin Bouillet, Perrine Buffier, Jean-Michel Petit, Bruno Vergès

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.