S'abonner

Retentissement psychosexuel de la violence à l’égard des femmes en milieu conjugal en Tunisie : étude transversale de 197 consultantes au centre de planning familial de Monastir - 01/08/14

Doi : 10.1016/j.sexol.2014.05.007 
I. Anes Jellali a, , M.A. Jellali b, R. Gataa c, A. Mechri a
a Service de psychiatrie de Monastir, hôpital Fattouma Bourguiba, 5000 Monastir, Tunisie 
b Service de radiologie de Monastir, hôpital Fattouma Bourguiba, 5000 Monastir, Tunisie 
c Centre de planning familial de Monastir, rue Ibn Sinaa, 5000 Monastir, Tunisie 

Auteur correspondant. 106, rue de Roses, cité El Manazeh, 4021 Kalaa Sghira, Sousse, Tunisie.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le thème des violences envers les femmes en milieu conjugal a fait verser beaucoup d’encre à de nombreux auteurs ; toutefois, les répercussions psychologiques et sexuelles de ce type de violences sont peu étudiées. L’objectif de ce travail était d’explorer les relations entre la violence envers les femmes en milieu conjugal et les symptômes anxio-dépressifs qu’elles pouvaient présenter d’une part et les troubles sexuels secondaires qu’on pouvait retrouver d’autre part. Il s’agit d’une étude transversale descriptive et analytique portant sur 197 femmes mariées, recrutées de façons aléatoire au centre de planning familial de Monastir, qui ont été évalué par les questionnaires : Woman Abuse Screening Tool (WAST), hospital anxiety depression, évaluation de la sexualité féminine BSF-W et l’échelle de satisfaction conjugale d’Azrin. On a retrouvé une prévalence vie-durant de la violence envers les femmes en milieu conjugal de 56,9 %. La fréquence des symptômes anxieux et dépressifs étaient trois fois plus élevée chez les femmes victimes de violence : 33,9 % versus 10,5 % (p<0,0001) pour les symptômes anxieux et 17,8 % versus 5,9 % (p=0,012) pour les symptômes dépressifs. Nous avons trouvé une association significative entre les différentes formes de violences et les troubles de la sexualité féminine : baisse de désir, trouble de l’excitation et de la réponse et une baisse de la satisfaction sexuelle. Les résultats de notre travail incitent à mettre en place des programmes de prise en charge et de dépistage des femmes victimes de violence en milieu conjugal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The objective of this study is to explore the relationship between the violence against women in the marriage and anxiety and depression symptoms and sexual disorders. It was a descriptive and analytical cross-sectional study carried on 197 married women recruited in family planning center of Monastir, which were assessed by the Woman Abuse Screening Tool questionnaire, the hospital anxiety depression questionnaire, the female sexuality assessment questionnaire and the Azrin's marital satisfaction scale. The lifetime prevalence of violence against women in the marriage was 56.9%. The frequency of anxiety and depressive symptoms was three times higher among women victims of violence: 33.9% versus 10.5% (P<0.0001) for anxiety symptoms and 17.8% versus 5.9% (P=0.012) for depressive symptoms. Women victims of violence reported more frequently decreased desire, arousal and response disorders and decreased sexual satisfaction. These results justify the implement of screening and support programs for women victims of violence in marriage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Violence, Femmes, Conjugal, Sexualité, Anxiété, Dépression

Keywords : Violence, Women, Marriage, Sexuality, Anxiety, Depression.


Plan


 An English version of this article is available online, at http://dx.doi.org/10.1016/j.sexol.2014.05.009.


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 3

P. 119-124 - juillet 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Sexual satisfaction in Tunisian obese subjects
  • J. Ben Thabet, R. Sallemi, N. Charfi, M. Maâlej Bouali, N. Charfi, L. Zouari, N. Zouari, M. Abid, M. Maâlej
| Article suivant Article suivant
  • Psychosexual impact of violence against Tunisian women in marriage: Cross-sectional study about 197 consultant in family planning centre of Monastir
  • I. Anes Jellali, M.A. Jellali, R. Gataa, A. Mechri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.