Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Qui sont les femmes orgasmiques ? Étude exploratoire sur un échantillon de femmes francophones tout venant - 01/08/14

Doi : 10.1016/j.sexol.2014.04.001 
P. De Sutter, J. Day, F. Adam
 Institut de recherche en sciences psychologiques, université catholique de Louvain, place du Cardinal-Mercier, 10, 1348 Louvain-la-Neuve, Belgique 

Auteur correspondant. Faculté de psychologie, université catholique de Louvain, place du Cardinal-Mercier, 10, 1348 Louvain-la-Neuve, Belgique.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Il est intéressant pour le sexologue clinicien de bien comprendre le fonctionnement des femmes orgasmiques afin de mieux appréhender les problématiques d’anorgasmies. L’orgasme constitue l’étape la moins bien comprise de la réponse sexuelle féminine, sa description est trop souvent subjective et les chemins pour y parvenir sont multiples. Actuellement, le trouble de l’orgasme est la deuxième difficulté sexuelle la plus fréquemment rencontrée par les femmes et représente une large proportion des consultations en sexologie. Dix-huit à 41 % des femmes présenterait des difficultés à atteindre l’orgasme. Par ailleurs, l’anorgasmie serait davantage présente lors des activités sexuelles dyadiques que solitaires. Dans cette perspective, cette enquête en ligne s’intéresse spécifiquement aux émotions, aux pensées et aux stimulations responsables de l’atteinte de l’orgasme durant les activités sexuelles solitaires (autostimulation) et de couple (dyadiques). L’étude porte sur un échantillon de 251 femmes tout venant dont 176 se décrivent comme « orgasmiques » et 75 comme « pas orgasmiques ». Comparativement aux femmes anorgasmiques, les femmes orgasmiques présentent davantage de plaisir et moins de détresse sexuelle. Elles ont aussi plus recours à leurs pensées érotiques durant les activités sexuelles dyadiques et semblent plus centrées sur leurs sensations corporelles et sur leur partenaire. De plus, les femmes orgasmiques ont recours à un panel de comportements érotologiques plus large. Nos résultats devraient permettre d’améliorer le traitement de l’anorgasmie notamment durant les activités sexuelles dyadiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

It is important for clinical sexologists to understand the functioning of orgasmic women in order to better comprehend the issues of anorgasmia. The orgasm constitutes the most poorly understood step of the female sexual response, its description is too often subjective, and there exist many paths to reach orgasm. At present, difficulty achieving orgasm is the second most common sexual problem experienced by women and represents a large proportion of consultations in sexology. From 18 to 41% of women experience difficulties achieving orgasm. Moreover, anorgasmia may be more present during dyadic sexual activities than solitary ones. In this perspective, this online study was primarily interested in emotions, thoughts, and stimulations responsible for achieving orgasm during solitary sexual activities (autostimulation) and during sexual activities with a partner (dyadic). The study sample consisted of 251 women of which 176 described themselves as “orgasmic” and 75 as “nonorgasmic.” Compared to nonorgasmic women, orgasmic women reported more pleasure and less sexual distress. They also resorted to erotic thoughts during dyadic sexual activities and seemed more centered on their bodily sensations and on their partner. Additionally, orgasmic women reported using a larger variety of erotological behaviors. Our findings may help to improve the treatment of anorgasmia, especially during dyadic sexual activities.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Orgasme, Anorgasmie, Sexualité, Cognitions, Détresse sexuelle

Keywords : Orgasm, Anorgasmia, Sexuality, Cognitions, Sexual distress


Plan


 An English version of this article is available online, at http://dx.doi.org/10.1016/j.sexol.2014.05.003.


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 3

P. 93-100 - juillet 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • EFS/ESSM qualified psycho-sexologist (ECPS) - with mark of excellence
  • C. Simonelli, H. Porst, M. Sungur, Y. Reisman, E. Kirana, L. Lowenstein, F. Tripodi
| Article suivant Article suivant
  • Who are the orgasmic women? Exploratory study among a community sample of French-speaking women
  • P. de Sutter, J. Day, F. Adam

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.