Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’exposition à l’adversité psychosociale précoce altère-t-elle l’état de santé à l’âge adulte ? - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.006 
M. Kelly-Irving a, b, f, g, B. Lepage a, b, c, f, g, M. Bartley d, f, g, D. Blane e, f, g, P. Grosclaude a, b, d, e, f, g, T. Lang a, b, c, f, g, C. Delpierre a, b, f, g
a Inserm, U1027, Faculté de médecine, Toulouse, France 
b Université Toulouse III Paul-Sabatier, UMR1027, Toulouse, France 
c CHU Toulouse, Hôpital Purpan, Département, Toulouse, France 
d Department of Epidemiology and Public Health, University College London, London, Royaume-Uni 
e Department of Primary Care and Public Health, Imperial College London, London, Royaume-Uni 
f Registre des Cancers du Tarn, Albi, France 
g Institut Claudius-Regaud, Toulouse, France 

Résumé

Introduction

L’environnement, en particulier psychosocial, pourrait « pénétrer sous la peau », notamment en cas d’exposition précoce, en mettant en jeu des mécanismes biologiques divers, et ainsi expliquer une partie du gradient social de santé observé dans de nombreux pays.

Objectif

Explorer le lien entre situation psychosociale depuis l’enfance et l’état de santé avant 50ans, par une approche de type « lifecourse », distinguant les mécanismes de périodes sensibles, d’accumulation et de chaînes de causalité.

Méthodes

La National Child Development Study (cohorte d’enfants nés en Grande Bretagne en mars 1958 [n=17 733]), a été utilisée. Les critères de jugements étaient la survenue d’un cancer entre 33 et 50ans, (donnée déclarative) et le décès avant 50ans (données de registre). L’exposition psychosociale précoce étudiée était l’adversité mesurée par six questions (enfant en foyer ; négligence physique ; parent en contact avec l’administration pénitentiaire ; séparation des parents suite à un divorce, décès ou autre ; expérience familiale de la maladie mentale, de la toxicomanie). Les caractéristiques socio-économiques des parents, certaines informations sur la grossesse et la naissance ont été considérées comme facteurs de confusion potentiels, les comportements dits de santé (tabac, alcool, IMC), le niveau socioéconomique et l’état psychologique à 23ans étant considérées comme variables de médiation.

Résultats

Après 50ans de suivi, 9790 (53 %) personnes participaient encore à la cohorte. Vingt-deux pour cent de la population avait été exposée à une adversité, 8 % à au moins deux ; 444 cancers et 503 décès ont été observés avant l’âge de 50ans. Un lien entre adversité psychosociale durant l’enfance et cancer/décès avant l’âge de 50ans était observé. Ce lien était atténué après prise en compte des facteurs de confusion mais aussi de médiation, notamment la consommation de tabac, d’alcool, l’IMC, l’état de dépressivité ou encore la situation socioéconomique à l’âge adulte, mais persistait.

Discussion

Nos résultats suggèrent que l’influence de l’adversité précoce n’est qu’en partie médiée par les comportements de santé, rendant plausible un rôle biologique direct de l’adversité, rôle qui mérite des investigations futures.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Adversité précoce, Épidémiologie biographique, Cancer, Mortalité


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S172 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Contrôle du taux de faux positifs de biomarqueurs prédictifs dans un essai de phase III
  • F. Rotolo, S. Michiels
| Article suivant Article suivant
  • Évolution des marques épigénétique au cours de la vie
  • D. Fradin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.