Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence et facteurs de risque de transmission des hépatites virales B et C chez les couples mariés en 2008 dans la wilaya d’Alger - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.019 
A. Nebab
 CHU Benimessous, Algérie 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’Algérie est classée comme pays de moyenne endémicité avec un taux de prévalence de l’hépatite B qui varie entre 2 et 8 %. Notre étude a pour objectif d’identifier la prévalence de l’hépatite B et la prévalence de l’hépatite C ainsi que les facteurs de risques de transmission chez les couples qui ont décidé de se marier dans la wilaya d’Alger durant l’année 2008. Parmi les virus des hépatites, nous avons choisi de nous intéresser uniquement aux hépatites virales B et C, qui ont en commun les mêmes facteurs de risque de transmission et la propension à entraîner des infections persistantes, responsables d’hépatites chroniques évoluant vers la cirrhose et le cancer primitif du foie.

Matériels et méthodes

Il s’agit d’une étude descriptive, transversale de type prospectif, qui a porté sur un échantillon de 2984 personnes qui avaient l’intention de se marier dans la wilaya d’Alger durant l’année 2008. Sur la base de deux éléments, le nombre de mariages par commune et par mois, un échantillon représentatif a été établi par allocation proportionnelle.

Résultats

Un prélèvement avec recherche systématique d’une séropositivité aux hépatites B et C a permis de dépister 16 personnes. La proportion des couples présentant une séropositivité aux virus des deux hépatites est de 0,5 %. La prévalence de l’hépatite B dépistée est de 0,2 % et la prévalence de l’hépatite C de 0,3 %. Parmi l’ensemble des facteurs de risque recherchés, les soins dentaires représentent 88,5 %, le piercing 50,8 % et la hijama 19,5 %.

Discussion

Notre étude a concerné une population jeune censée être en bonne santé et chez laquelle on ne devrait pas trouver, a priori, une sérologie positive au VHB ou au VHC, ce qui explique les chiffres peu élevés de prévalence de l’hépatite B et de l’hépatite C. Ces données ne concernent que la wilaya d’Alger soit le dixième de la population algérienne et pour un groupe de population bien déterminée. Il n’est pas permis d’extrapoler ces résultats au reste de la population. Des études similaires doivent être entreprises dans les autres régions du pays où semblent dominer des comportements à risques de transmission du VHB et du VHC.

Conclusion

L’opportunité instituée par la législation actuelle devrait être saisie juste avant la nuptialité. La consultation prénuptiale doit être institutionnalisée. Le dépistage des infections par le virus de l’hépatite B et par le virus de l’hépatite C ainsi que celui des IST doivent impérativement faire partie du bilan prénuptial. Les textes actuels doivent être amendés et complétés. La vaccination contre l’hépatite B doit être fortement recommandée avant le mariage.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Dépistage hépatite B, Dépistage hépatite C, Prévalence, Facteurs de risque, Soins dentaires, Hijama, Piercing, Tatouage, Prévention, Vaccination hépatite B, Certificat prénuptial


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S176-S177 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence et tendances des multimorbidités chez les personnes âgées au Burkina Faso
  • H. Hien, A. Berthé, M.K. Drabo, B. Konaté, D. Somda, N. Meda, F. Tou, F. Badini-Kinda, J. Macq
| Article suivant Article suivant
  • Approche géographique de la maladie du sommeil à l’embouchure du Rio Pongo, Boffa, République de Guinée
  • J. Rouamba, I.S. Traoré, V. Jamonneau, P. Solano, M. Camara, F. Courtin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.