Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation d’un programme d’information et de participation active du patient en soins primaires pour prévenir la survenue d’effets indésirables médicamenteux lors de la prescription d’antihypertenseurs : étude Information et participation active du patient (InPAct) - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.023 
M. Keriel-Gascou a, b, c, d, K. Buchet-Poyau e, M. Rabilloud a, f, g, J.-P. Dubois a, b, J. Brami h, C. Colin a, c, d, e
a Université de Lyon, Lyon, France 
b Université Lyon 1, Département de médecine générale, Lyon, France 
c Université de Lyon, EA Santé-individu-société 4128, Lyon, France 
d Université Lyon 1, Medical School Lyon Est, Lyon, France 
e Hospices Civils de Lyon, Pôle information médicale évaluation recherche, Lyon, France 
f Hospices Civils de Lyon, Service de biostatistique, Lyon, France 
g Université Lyon 1, CNRS, UMR 5558, Laboratoire de biométrie et biologie évolutive, Équipe biostatistique-santé, Villeurbanne, France 
h Université Paris Descartes, Faculté de médecine, Paris, France 

Résumé

Contexte

D’après Gandhi et al., 12,6 % des prescriptions d’antihypertenseurs en ambulatoire aboutiraient à un effet indésirable médicamenteux (EIM). Or les patients signalent quatre fois moins leurs EIM que les professionnels de santé et sept fois moins que leur médecin généraliste.

Objectif de la recherche

Comparer l’efficacité du guide InPAct versus une consultation de médecine générale habituelle pour améliorer le signalement d’EIM par les patients lors de la prescription d’antihypertenseurs.

Le programme InPAct comprend :

– un guide interactif avec : information sur les bénéfices attendus et les risques d’EIM lors d’une prescription ; plan de traitement ; fiche de signalement d’EIM ;

– une formation des médecins généralistes.

Méthode

Le design de l’étude est un essai contrôlé randomisé en cluster de type stepped wedge. Le programme InPAct a été déployé dans huit clusters de 10 médecins généralistes au cours de cinq périodes successives de trois mois. L’ordre de déploiement de l’intervention était déterminé par la randomisation. Deux nouveaux clusters de médecins généralistes étaient formés au début de chaque nouvelle période. Le critère de jugement principal est le signalement d’EIM par les patients.

Résultats

Les résultats attendus sont une augmentation du signalement d’EIM par les patients de 3 % à 7,5 % après déploiement du programme (coefficient de variation=0,5, α=0,05, β=0,2). Au total, 1100 patients ont été inclus.

Conclusion

Le choix d’un design d’étude type stepped wedge est particulièrement approprié pour déployer et prévoir l’évaluation d’un programme d’amélioration de la sécurité du patient en médecine générale tel qu’InPAct.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sécurité des patients, Soins primaires, Antihypertenseurs, Effet indésirable médicamenteux, Stepped wedge


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S178 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Qualité du suivi médical des diabétiques de la Mutuelle générale de l’éducation nationale (France)
  • J. Gendreau, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, C. Sevilla-Dedieu
| Article suivant Article suivant
  • Élaboration d’un programme de gestion des risques dans les organisations pluriprofessionnelles en soins primaires comme les centres, pôles et maisons de santé pluridisciplinaires : étude Pluriprofessionalité et gestion des Risques par un programme Multifacette en soins primaires (PRisM)
  • M. Keriel-Gascou, K. Buchet-Poyau, J.-P. Dubois, M. Chanelière, A. Haeringer-Cholet, C. Colin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.