Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les contacts d’un patient hospitalisé sont facteurs de risque de colonisation par S. aureus - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.026 
T. Obadia a, E. Fleury b, D. Guillemot c, P.-Y. Boëlle a
a Inserm UMR_S1136, Institut Pierre-Louis d’épidémiologie et de santé publique, Paris, France 
b Laboratoire de l’Informatique du Parallélisme (LIP), PRES Université de Lyon – CNRS UMR 5668 – École normale supérieure de Lyon, Université Claude-Bernard, Lyon1, France 
c Institut Pasteur, PhEMI, Paris, France 

Résumé

Introduction

Avec la miniaturisation des capteurs électroniques, il est possible d’enregistrer les réseaux de contacts avec une résolution sans précédent. Ces données pourraient aider à caractériser les facteurs de risque de colonisation par Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM) dans les hôpitaux.

Méthodes

Durant quatre mois, nous avons enregistré les contacts de 590 personnes, patients et personnels de santé, dans un hôpital de soins de suite et de réadaptation. Simultanément, le portage de S. aureus était déterminé par un écouvillonnage nasal hebdomadaire. Nous avons comparé les caractéristiques des patients incidents pour la colonisation à SARM à celles des autres patients par régression logistique conditionnelle.

Résultats

L’incidence cumulée de colonisation à S. aureus était de 33 % à 1mois. Le nombre de contacts était associé à une augmentation du risque de colonisation (OR=1,20 [1,04 ; 1,38] pour 5 contacts, p=0,012), augmentation encore plus nette pour les contacts avec des personnels de santé (OR=1,37 [1,12 ; 1,68] pour 5 personnels, p=0,002). La durée cumulée de contacts avec des personnels de santé apparaissait également comme un facteur de risque (OR=1,07 [1,01 ; 1,13] pour 2h, p=0,015).

Discussion/Conclusion

Les contacts avec des personnels de santé, mesurés par des capteurs électroniques, étaient associés à un risque plus élevé de colonisation à SARM. Ceci ouvre la voie à de nouvelles mesures de prévention basées sur l’analyse des réseaux de contact.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Colonisation à SARM, Staphylococcus aureus résistant à la méticilline (SARM)


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S179 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence des événements indésirables associés aux soins en médecine générale : l’étude ESPRIT 2013
  • P. Michel, A. Mosnier, M. Kret, M. Chanelière, M. Keriel-Gascou, J. Brami
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation du codage de la multi-résistance aux antibiotiques dans le programme de médicalisation des systèmes d’information
  • F. Ajmia, Y. Berrouane, Y. Gendreike, T. Fosse, P. Staccini

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.