Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le dépistage des cancers féminins chez les femmes sans logement personnel en Île-de-France - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.068 
C. Vuillermoz a, b, S. Vandentorren a, b, c, P. Chauvin a, b
a Inserm, UMRS 1136, IPLESP, Eres, Paris, France 
b Sorbonne Universités, UPMC Université Paris 06, Paris, France 
c Observatoire du Samu social, Paris, France 

Résumé

Introduction

La région francilienne connaît actuellement une augmentation rapide et importante du nombre de familles sans logement personnel. La littérature étrangère (sans équivalent française à ce jour) montre que les femmes sans logement personnel sont atteintes de nombreuses pathologies et notamment, de problèmes gynécologiques alors même que leur accès à la prévention médicalisée et aux soins est déficient. L’objectif de cette étude est d’identifier les facteurs associés à la réalisation des dépistages des cancers du sein et du col de l’utérus chez les femmes sans domicile en Île-de-France.

Méthodes

Analyse des données issues de l’enquête « Enfants et familles sans logement » (ENFAMS) conduite durant l’hiver 2013 par l’Observatoire du Samu social auprès d’un échantillon aléatoire complexe de 801 familles interrogées en 17 langues en Île-de-France.

Résultats

Ces femmes constituent une population diversifiée, majoritairement immigrée avec un niveau d’éducation assez élevé mais avec des difficultés fréquentes en Français. En moyenne, elles sont sans domicile depuis 2,7ans. Seul un tiers d’entre elles sont suivies régulièrement en gynécologie ; 60 % n’ont jamais eu de frottis de dépistage et 80 % jamais de mammographie. Pourtant 80 % ont consulté un médecin au cours des 12 derniers mois.

Discussion

L’éloignement des services sociaux et de santé, l’isolement, la multiplication de leurs déménagements et les problèmes de langues constituent de véritables barrières à l’accès aux soins et à la prévention pour ces femmes qui font souvent passer les besoins de leurs enfants avant les leurs. Éviter les occasions manquées de dépistage apparaît comme une priorité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sans domicile, Dépistage des cancers, Gynécologie


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S192 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pourquoi les patients précaires ne parlent-ils pas de leurs symptômes dépressifs à leur médecin traitant ?
  • C. Rondet, I. Parizot, J. Lebas, P. Chauvin
| Article suivant Article suivant
  • Polluants organiques persistants et contaminants associés au plastique et risque d’obésité : revue systématique
  • G.A. Aguayo, B. Appenzeller, M.T. Vaillant, M. Guillaume, A. Albert, D.R. Witte

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.