Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Étude des cancers secondaires dans les lymphomes non hodgkiniens au sein d’un registre : impact du rituximab - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.077 
C. Fleck a, A. Grandvuillemin a, M. Mounier b, C. Sgro a, M. Maynadie b
a Centre régional de pharmacovigilance de Bourgogne, CHU Dijon, Dijon, France 
b Registre des hémopathies malignes de Côte d’Or, EA414, Université de Bourgogne, Dijon, France 

Résumé

Introduction

Le nombre de survivants d’un lymphome folliculaire (LF) ou d’un lymphome B diffus à grandes cellules (LBDGC) est en augmentation. L’étude des cancers secondaires est un enjeu important de santé publique. Le risque lié à la chimiothérapie conventionnelle est bien décrit, mais peu de données existent pour le rituximab.

Méthode

Étude rétrospective au sein du Registre des hémopathies malignes de Côte d’or (RHEMCO) comparant l’incidence des cancers secondaires avant/après l’introduction du rituximab, chez les patients ayant un LF ou un LBDGC diagnostiqué entre 1990 et 2010. La comparaison du taux de cancers secondaires observé au taux attendu dans la population française a été exprimée en rapports standards d’incidence (SIR).

Résultats

Au total, 133 cancers secondaires ont été identifiés parmi 890 patients (15 %), avec un délai moyen d’apparition de six ans. Le risque de cancer secondaire était significativement augmenté après le diagnostic de lymphome, SIR=2,08 (IC95 % 1,54–2,75 %). Les SIR étaient identiques avant et après l’introduction du rituximab. Parmi les 376 patients exposés au rituximab, les cancers secondaires augmentaient avec le nombre de cures de rituximab reçues.

Discussion

Le rituximab est la principale modification thérapeutique survenue au cours des 20 dernières années dans le traitement des LF et des LBDGC. Nous n’avons pas montré d’augmentation du risque de cancer secondaire après l’introduction du rituximab. Cependant, il existait une relation dose dépendante avec le nombre de cures de rituximab reçues. La lymphopénie chronique provoquée par la destruction des cellules CD 20+ pourrait expliquer un effet oncologique indirect.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Rituximab, Cancer secondaire, Lymphome folliculaire, Lymphome B diffus à grandes cellules


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S195 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cancer colorectal et produits laitiers au Maroc : résultats d’une étude cas-témoin
  • K. Elkinany, A. Nadi, C. Nejjari, H. Mrabti, M. Ahallat, K. Elrhazi
| Article suivant Article suivant
  • Risque de cancer du sein après arrêt d’un traitement hormonal de la ménopause. Cohorte E3N, France
  • A. Fournier, S. Mesrine, L. Dossus, M.-C. Boutron-Ruault, F. Clavel-Chapelon, N. Chabbert-Buffet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.