Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Accidents cyclistes : apports des données médicales, construction et exploitation d’une typologie - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.094 
A. Billot-Grasset a, b, V. Viallon a, b, E. Amoros a, b, M. Hours a, b
a UMRESTTE (UMR no 9405) IFSTTAR-T2S, Bron, France 
b Université Claude-Bernard Lyon, Lyon, France 

Résumé

Introduction

L’usage du vélo est encouragé pour ses effets bénéfiques sur la santé face aux objectifs de développement durable et de lutte contre la sédentarité. Néanmoins cette pratique comporte des risques ; on estime qu’un cycliste a huit fois plus de chances d’être blessé qu’un automobiliste par heure passée sur la route. La majorité des études analyse des données policières, fortement biaisées, et minimise le risque d’accident seul tout en surévaluant celui de collision avec autrui.

Méthode

Nous utilisons une source médicale, peu biaisé : le Registre des accidents du Rhône. Les 3300 cyclistes blessés à vélo en 2009–2011 ont été invités à remplir un questionnaire, 1078 (42 %) ont répondu. L’objectif principal est l’exploitation d’une typologie des configurations d’accidents cyclistes construite à partir des questionnaires. Les méthodes de classification adoptées pour sa construction et les ACM utilisées pour en vérifier la pertinence sont présentées.

Résultats

La typologie comporte 17 types d’accident, la taille des groupes est de 39 à 110 individus. Les variables les plus discriminantes pour la construction sont : le type de trajet (utilitaire, loisir et sportif), avoir une collision ou éviter un antagoniste, être dans une situation de conflit de trajectoire et signaler un objet sur son chemin. Ces variables se retrouvent dans les ACM. Chacune des 17 configurations est caractérisable par un ensemble de facteurs d’accidents principaux et secondaires.

Conclusion

Cette étude permet de se focaliser sur différents types d’usagers accidentés lors d’un trajet utilitaire (42 %) dont la moitié entre le domicile et travail, d’une pratique sportive (37 %) ou d’une balade (19 %).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Facteurs humains, Facteurs d’accident, Registre hospitalier, Enquête


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S200 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs psychosociaux au travail et fonctionnement cognitif après la retraite – Étude GAZEL
  • E. Sabbath, M. Goldberg, M. Zins, C. Berr
| Article suivant Article suivant
  • Évolution de la qualité de vie après un traumatisme crânien par accident de la route : un suivi à cinq ans de la cohorte ESPARR, Lyon, France
  • K.-G. Koura, P. Charnay, C. Tournier, E. Javouhey, J. Luauté, M. Hours

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.