Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Facteurs psychosociaux au travail et fonctionnement cognitif après la retraite – Étude GAZEL - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.093 
E. Sabbath a, M. Goldberg b, M. Zins b, C. Berr c
a Harvard Center for Population and Development Studies, Cambridge, États-Unis 
b Inserm, U1061, Université Montpellier 1, Hôpital La Colombière, Montpellier, France 
c Inserm U1018, Centre for Research in Epidemiology and Population Health, AP–HP, France 

Résumé

Introduction

Les facteurs de risque psychosociaux lies à l’activité au travail peuvent être associés à la santé physique et mentale. La majorité des travaux dans le domaine porte sur des personnes en activité. Notre objectif est d’examiner leurs relations avec le fonctionnement cognitif de sujets retraités pour tester les effets prolongés de ces risques dans la cohorte professionnelle Gazel.

Méthodes

La « tension au travail » (job-strain) a été mesurée en 1997–1999 au travers du questionnaire de Karazek portant sur : demande psychologique, latitude décisionnelle et soutien social. En 2002–2010, fonctions exécutives et vitesse psychomotrice ont été évaluées avec le test des codes de Weschler. L’analyse du risque de bas niveau cognitif (<Q1) par régression log-binomiale porte sur 3760 hommes et femmes retraités âgés de 54 à 71ans lors de la visite médicale.

Résultats

En ajustant sur âge, sexe, niveau d’éducation, catégorie professionnelle, alcool, tabac et statut marital les groupes « forte contrainte » (forte demande, faible latitude : HR=1,26–95 %, IC 1,05–1,51) et « passifs » (faible demande, faible latitude : HR=1,27, 1,08–1,50) ont un risque plus élevé de bas niveau cognitif que le groupe de référence(faible demande et latitude large). Ces effets s’atténuent partiellement chez les sujets ayant pris leur retraite depuis plus de 5ans.

Discussion

Avoir un travail « ennuyeux » ou « contraignant » est associé à un fonctionnement cognitif moins bon. Améliorer les conditions de travail pourrait contribuer à un vieillissement réussi.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cohorte professionnelle, Cognition, Vieillissement, Facteurs psycho-sociaux, Retraite


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S200 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cancer broncho-pulmonaire et exposition professionnelle aux fumées de soudage
  • M. Matra, F. Guida, S. Cenée, J. Févotte, D. Luce, I. Stücker
| Article suivant Article suivant
  • Accidents cyclistes : apports des données médicales, construction et exploitation d’une typologie
  • A. Billot-Grasset, V. Viallon, E. Amoros, M. Hours

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.