Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

L’Observatoire MAVIE : un observatoire de population pour lutter contre les accidents de la vie courante – France - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.096 
E. Lagarde a, b, L. Orriols a, b, B. Contrand a, b, M. Dupuy c
a Université de Bordeaux, Isped, Centre Inserm U897 - Épidémiologie-biostatistique, Bordeaux, France 
b Inserm, Équipe prévention et prise en charge des traumatismes, Isped, Centre Inserm U897 - Épidémiologie-biostatistique, Bordeaux, France 
c Calyxis, Pôle d’expertise du risque, Niort, France 

Résumé

Introduction

Chaque année, 20 000 français décèdent suite à un accident de la vie courante (AcVC). Calyxis, Pôle d’expertise du risque et l’équipe « Prévention et prise en charge des traumatismes » de l’Inserm se sont associés pour construire un outil de recherche sur les AcVC : l’Observatoire MAVIE. Ses objectifs sont de déterminer l’ampleur et les caractéristiques des AcVC en France ; d’identifier les facteurs associés à la survenue et à la gravité des AcVC, et de proposer des programmes d’intervention prioritaires et innovants.

Méthodes

Le principe est de proposer à 100 000 membres de foyers de décrire leur santé, leur environnement de vie et leurs activités et d’effectuer une collecte prospective des AcVC. Des questionnaires ont été développés et intégrés sur un site Internet spécifique. Les participants sont des personnes qui agissent comme référents pour leur foyer ou pour une personne âgée. Lors de l’inscription, ils renseignent les caractéristiques de leur foyer. Les membres du foyer décrivent individuellement les informations qui les concernent. Le référent reçoit un e-mail tous les trois mois lui rappelant de déclarer les accidents éventuellement survenus au sein du foyer qu’il représente.

Résultats

Une phase pilote a été réalisée en 2013 afin d’estimer le taux d’inscription et d’améliorer le site internet. La phase générale sera lancée en juin 2014.

Discussion

Cet observatoire, conçu comme une cohorte prospective, est le premier à avoir comme objectif de décrire et de comprendre les AcVC, cause de mortalité et de morbidité majeure. À terme, il sera également un outil qui permettra l’évaluation d’interventions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Accident de la vie courante, Cohorte, Déterminants, Facteur de risque, Gravité


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S201 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution de la qualité de vie après un traumatisme crânien par accident de la route : un suivi à cinq ans de la cohorte ESPARR, Lyon, France
  • K.-G. Koura, P. Charnay, C. Tournier, E. Javouhey, J. Luauté, M. Hours
| Article suivant Article suivant
  • Les déterminants de la gravité des accidents de la route en zone rurale africaine : une étude sur l’axe Yaoundé-Douala, Cameroun
  • J. Testa, J. Sobngwi-Tamebekou, L.-R. Salmi, E. Lagarde

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.