Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cohorte ESPARR : facteurs associés à l’état de santé des victimes trois ans après l’accident de la route - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.098 
C. Tournier a, P. Charnay a, J. Luauté b, M. Hours a
a UMRESTTE UMR T9405, IFSTTAR - UCBL, Lyon, France 
b Hospices Civils de Lyon, UCBL, Lyon, France 

Résumé

Introduction

Peu d’études longitudinales ont étudié le devenir à long terme des victimes d’accidents de la route. Outre la gravité des lésions, la question de l’impact d’autres facteurs sur le devenir de l’état de santé à trois ans se pose. L’objectif est d’étudier les facteurs associés à un état de santé subjectif dégradé à trois ans, des victimes.

Méthodes

Au total, 755 victimes âgées de 16ans et plus, ont répondu aux questionnaires à 1, 2 et 3ans après l’accident. En considérant tous les suivis, 399 victimes sont classées en bon état de santé, 277 en mauvais état de santé et 79 sont instables. Des modèles multinomiaux de régression logistique (ajustés sur l’âge et le sexe) ont été construits pour expliquer ces groupes. Les variables explicatives introduites dans les modèles caractérisent l’accident, les données sociodémographiques initiales, les pathologies intercurrentes.

Résultats

Les sujets en mauvais état de santé sont plus âgés au moment de l’accident (38,4±15,9ans) et plus gravement blessés (NISS16 : 36 %) que les deux autres groupes. La gravité des blessures est le facteur de risque principal d’un état de santé mauvais ou instable à trois ans. La présence d’autres pathologies (ORL/pneumologie) est également un facteur de risque associé un mauvais état de santé. Les facteurs socio-économiques ne sont pas associés à l’état de santé à trois ans.

Discussion

La gravité des blessures occasionnées par l’accident et la présence de pathologies concomitantes sont les facteurs principaux expliquant un mauvais état de santé persistant trois ans après l’accident.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Accident de la route, État de santé subjectif, Cohorte, Suivi 3 ans


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S201 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les déterminants de la gravité des accidents de la route en zone rurale africaine : une étude sur l’axe Yaoundé-Douala, Cameroun
  • J. Testa, J. Sobngwi-Tamebekou, L.-R. Salmi, E. Lagarde
| Article suivant Article suivant
  • Perception de la maltraitance physique des enfants par les professionnels des urgences pédiatriques, Bordeaux, France
  • M. Bailhache, L.-R. Salmi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.