Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Estimation de la couverture vaccinale anti-rougeoleuse parmi les internes de la faculté de médecine de l’Université d’Aix-Marseille et identification des raisons de vaccination et de non-vaccination, mars 2013 - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.106 
T. Korhonen, A. Neveu, T. Succo, A. Armengaud, C. Six, P. Malfait
 Cellule de l’Institut de veille sanitaire en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille France 

Résumé

Introduction

La France a été récemment touchée par une épidémie de rougeole, n’épargnant pas les personnels de santé. Une étude, menée auprès des internes de la faculté de médecine d’Aix-Marseille, a mesuré la couverture vaccinale (CV) anti-rougeoleuse et identifié des facteurs favorisant ou non cette vaccination.

Méthodes

En mars 2013, une étude transversale a été menée auprès de tous les internes de la faculté de médecine d’Aix-Marseille. Un auto-questionnaire a été distribué lors d’une réunion durant laquelle les internes choisissent leurs futures affectations. Le statut vaccinal contre la rougeole et les motifs de vaccination ou de non vaccination ont été recueillis et analysés.

Résultats

Des 1152 internes recensés, 61 % ont participé à l’enquête. Parmi les répondants, 93 % ont déclaré avoir été vaccinés contre la rougeole avec une dose de vaccin et 76 % avec deux doses. Les raisons principales d’une vaccination incomplète fournies par les internes étaient le manque de temps, d’intérêt et l’oubli de se faire vacciner. Les personnes vaccinées jugeaient, plus souvent que les non vaccinés, que la facilité d’accès à la vaccination était un élément important pour actualiser leurs vaccinations (p<0,001).

Discussion

La CV anti-rougeoleuse avec deux doses était très inférieure au chiffre de 95 % recommandé en France. Les difficultés d’accès à la vaccination constituaient l’explication principale d’une vaccination incomplète. Il apparaît nécessaire de mobiliser les services de santé scolaire et de médecine universitaire pour améliorer les CV des étudiants, selon le nouveau calendrier 2013, et assurer le rattrapage vaccinal des personnes n’ayant pas reçu au moins deux doses de vaccin trivalent ROR. Le médecin du travail constitue une voie importante de rattrapage des non vaccinés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vaccination, Internes, Rougeole


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S204 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Données d’enquête versus données médicales scolaires : concurrence ou complémentarité
  • C.-H. Boeur
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence de l’épuisement professionnel (EP), stress et facteurs associés chez les étudiants en médecine
  • J. Ladner, M.-P. Tavolacci

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.