Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épisode collectif de symptômes irritatifs dans une agence bancaire, Maisons-Alfort, France - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.108 
C. Legout a, J. Brière b, N. Buckenmeier c, J. Batbedat c, R. Garnier d
a Cellule de l’InVS en Régions (Cire), Île-de-France-Champagne-Ardenne, France 
b Institut de veille sanitaire (InVS), Département santé travail, Saint-Maurice, France 
c Agence régionale de santé Île-de-France, délégation territoriale du Val-de-Marne, France 
d Centre Antipoison et de toxicovigilance de Paris, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

En mai 2013, les cinq personnes travaillant dans une agence bancaire ont déclaré des symptômes irritatifs et respiratoires concomitamment à la perception d’une « odeur âcre », entraînant l’intervention des pompiers, puis la fermeture des locaux. La direction acceptait la démarche d’investigation proposée par la Cire suite au signal du médecin de prévention. Les objectifs étaient de :

– recenser les cas et décrire les symptômes ;

– mettre en perspective et compléter les investigations environnementales entreprises ;

– formuler des hypothèses étiologiques.

Méthode

Un questionnaire a été adressé aux cas identifiés par le médecin de prévention. Les incidents et travaux survenus dans l’agence et à proximité ont été recensés avec les salariés, et la composition des produits utilisés établie par le Centre Antipoison. Les rapports d’experts sur la ventilation et les analyses d’air ont été étudiés.

Résultats

L’épisode a concerné 7 cas certains (dont 2 riverains) et 8 cas probables, avec des picotements de la gorge, une gêne respiratoire et une extinction de voix. Cinq cas ont eu recours au système de soins. L’hypothèse émise est une exposition au TXIB (diisobutyrate de 2,2,4-triméthylpentanediol-1,3), composé organique faiblement volatil à l’odeur « âcre » contenu à l’état de traces dans la peinture appliquée le 27 mai dans l’agence. Un isomère de position du TXIB a été détecté en concentrations significatives dans l’air intérieur des bureaux le 4 juin 2013 : au regard de l’incertitude analytique et du contexte, le laboratoire a indiqué que la molécule identifiée était vraisemblablement le TXIB.

Discussion

La configuration des locaux a pu favoriser la propagation des vapeurs de peintures jusqu’aux logements voisins. Les dernières analyses d’air ayant montré la disparition de l’exposition incriminée, les locaux ont été réouverts sans incident le 4 mars 2014.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome du bâtiment malsain, Exposition professionnelle, Pollution de l’air intérieur


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S204-S205 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence de l’épuisement professionnel (EP), stress et facteurs associés chez les étudiants en médecine
  • J. Ladner, M.-P. Tavolacci
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence de l’infection par le papillomavirus humain distribution des génotypes dans la population féminine avec frottis normaux dans le Grand Tunis, Tunisie
  • M. Ardhaoui, E. Ennaifer, N. Ben Alaya, H. Letaief, T. Assili, S. Boubaker

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.