Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Foyer de coqueluche dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes en 2013, Bouches-du-Rhône, France - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.124 
T. Succo a, D. Braunstein b, S. Desmons c, P. Sampol d, N. Guisoe e, C. Six a
a Cellule de l’Institut de veille sanitaire en régions Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille, France 
b Agence régionale de santé (ARS), Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille, France 
c Antenne régionale de lutte contre les infections nosocomiales (Arlin), Provence-Alpes-Côte d’Azur, Marseille, France 
d Ehpad, Bouches-du-Rhône France 
e Centre national de référence de la coqueluche et autres bordetelloses, Institut Pasteur, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

En août 2013, deux cas de coqueluche ont été signalés chez des résidents d’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) des Bouches-du-Rhône. Le cas index était un personnel de l’établissement. L’ARS Paca, l’Arlin et la Cire Sud ont réalisé une investigation pour décrire l’épidémie et guider les mesures de contrôle.

Méthode

Des sérologies et PCR ont été réalisées, en présence d’une toux avec quintes évocatrices chez les résidents, les personnels et l’entourage proche. Le diagnostic a été confirmé par le Centre national de référence (CNR). Les mesures de contrôle ont été évaluées et le statut vaccinal relevé chez le personnel.

Résultats

Au total, 25 cas de coqueluche ont été recensés entre le 1er août et le 8 septembre 2013. Vingt résidents (taux d’attaque : 18 %) et 3 personnels ont été contaminés. Secondairement, 2 parents proches, dont un nourrisson âgé de 3 mois, ont été atteints. Sur 6 sérologies réalisées, 4 ont été rendues positives par le laboratoire de biologie médicale et 2 confirmées par le CNR. Sur 11 PCR réalisées par le même laboratoire, 7 étaient positives pour le genre Bordetella dont une confirmée B. pertussis par le CNR. Des mesures de contrôle ont été mises en œuvre et des vaccinations anticoquelucheuses proposées au personnel et laissées à l’appréciation des médecins traitants pour les résidents. Treize salariés ont été vaccinés par la médecine du travail, la couverture vaccinale (CV) atteignant alors 36 %.

Conclusion

Les épidémies de coqueluche sont rares en Ehpad. L’évaluation des mesures mises en place montre que des sérologies non recommandées sont cependant encore réalisées. La CV du personnel était faible et la question de la vaccination des résidents s’est posée en l’absence de recommandations claires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Ehpad, Coqueluche, PCR, Épidémie, Mesures


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S209-S210 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Survenue d’un cas autochtone de dengue dans les Bouches-du-Rhône, région Provence-Alpes-Côte d’Azur, octobre 2013
  • C. Six, C. Prat, C. Jeannin, N. Roux, J. Deniau, H. Noel
| Article suivant Article suivant
  • Cas groupés d’infection à Escherichia coli entérohémorragique O111 dans une crèche du Morbihan, France, novembre 2012–janvier 2013
  • H. Tillaut, L. King, G. Conan, P. Mariani-Kurkdjian, J. Minet, M. Gouali

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.