Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les facteurs de non-adhésion aux traitements oraux chez les patients de cancérologie, Saint-Étienne, France - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.139 
A. Bourmaud a, b, F. Tinquaut b, V. Regnier a, b, V. Rousset b, E. Henin a, F. Chauvin a, b
a EMR3738, Ciblage thérapeutique en oncologie, Faculté de médecine Claude Bernard, Lyon, France 
b Centre Hygée, Département de santé publique, Institut de cancérologie Lucien Neuwirth, Saint Priest en Jarez, France 

Résumé

Introduction

De plus en plus de chimiothérapies sont administrées par voie orale. Les traitements en cancérologie sont, de ce fait, soumis au même risque de non-adhérence que les autres traitements oraux. Ce travail de thèse avait pour objectif d’étudier : (i) les facteurs de risques de non-adhérence ; (ii) de développer un programme d’éducation du patient (PEP) permettant d’améliorer l’adhérence des patients.

Méthode

(i) Enquête transversale réalisée par questionnaire téléphonique auprès d’oncologues prescripteurs de chimiothérapies orales, afin d’évaluer le contenu et l’encadrement de leur pratiques de prescription, (ii) étude prospective de cohorte portant sur des patients souffrant de cancers traités par Capécitabine orale. L’objectif était d’identifier des profils-types de patients en termes d’adhérence, grâce à une approche mixte quantitative (analyse en composante multiple) et sociologique, (iii) étude pilote de faisabilité et d’évaluation d’un PEP visant à améliorer l’adhérence de patientes traitées par hormonothérapie adjuvante du cancer du sein.

Résultats

(i) Au total, 157 oncologues ont répondu à l’enquête : 23 % déclarent ne jamais contrôler l’adhérence de leurs patients et 54 % seulement fournissent du matériel éducatif à la première prescription ; (ii) trois profils de patients ont été identifiés : les patients actifs avec un niveau éducatif élevé sont moins adhérents que les deux autres ; (iii) le PEP a démontré une efficacité dans l’amélioration des connaissances des patientes et de la confiance dans le traitement.

Discussion

Identifier les facteurs de risques de non-adhérence au traitement permet de construire des stratégies d’amélioration de l’adhérence ciblées et efficaces, en faisant levier sur ces facteurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Adhérence, Chimiothérapie orale, Éducation thérapeutique, Cancer


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S215 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Vécu des femmes ayant subi une mastectomie, Oran, Algérie
  • N. Boumansour, N. Midoun, M. Megueni
| Article suivant Article suivant
  • Le cancer du sein chez la femme dans le département d’Annaba, Algérie
  • S. Bouzbid, H. Aouras, H. Djeddi, F. Yassi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.