Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le cancer du sein inflammatoire au centre hospitalo-universitaire d’Annaba, Algérie - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.142 
S. Bouzbid a, b, H. Aouras a, b
a Faculté de médecine–Université Badji Mokhtar d’Annaba, Annaba, Algérie 
b Centre hospitalo-universitaire d’Annaba, Annaba, Algérie 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le cancer inflammatoire du sein (CSI) est une forme rare mais particulièrement agressive. Il représente environ 1 à 5 % de tous les cancers du sein. Sa forme clinique n’est pas encore standardisée et son étiologie reste méconnue. L’objectif de l’étude est de calculer la proportion du CSI parmi l’ensemble des cas de cancer du sein diagnostiqués et traités au service de gynécologie–obstétrique du CHU d’Annaba.

Matériel et méthodes

Les cas de cancer du sein inclus étaient les cas avec une confirmation histologique, admis au service de gynécologie du CHU d’Annaba entre 2004 et 2006. En plus des variables épidémiologiques, les signes cliniques qui permettent de définir cliniquement un CSI ont été recherchés : chaleur, rougeur, peu d’orange et œdème.

Résultats

Parmi 352 patients, 33 avaient un CSI, soit une proportion de 9,4 % (IC 95 % : 6,6–13,0). La moyenne d’âge était de 55 ans±16 chez les cas avec CSI versus 48 ans±11 chez les cas de cancer du sein non inflammatoire (CSNI) soit un p=0,002. La proportion des CSI avec un âge de la première grossesse à moins de 20ans était de 14 % versus 6 % chez les cas CSNI (p=0,06). La moyenne de la durée d’allaitement était de 50 mois±56 chez les CSI versus 34 mois±38 chez les CSNI (p=0,09).

Discussion

La proportion de 9,4 % de CSI/CS dépasse largement celle retrouvée aux États Unis d’Amérique (1 % à 5 %). Cette proportion ne diffère pas de celles observées dans les pays de l’Afrique du Nord : Égypte et Tunisie. Des investigations plus poussées seraient nécessaires pour mieux expliquer ces différences.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer du sein, Cancer du sein inflammatoire, Épidémiologie, Afrique du Nord, Algérie


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S215-S216 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Incidence du cancer dans le département d’Annaba durant la période 2003–2009
  • S. Bouzbid, H. Aouras, K. Chettibi, H. Djeddi, L. Boukahil, O. Laouar
| Article suivant Article suivant
  • Corpulence et survie après cancer du sein : les résultats de la cohorte prospective E3N, France
  • M. His, G. Fagherazzi, S. Mesrine, M.-C. Boutron-Ruault, F. Clavel-Chapelon, L. Dossus

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.