Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Risque de cancer après cardiologie interventionnelle pédiatrique : mise en place d’une cohorte multicentrique en France - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.146 
H. Baysson a, B. Nkoumazok a, J.-L. Réhel b, Y. Boudjemline c, D. Bonnet c, M.-O. Bernier a
a Laboratoire d’épidémiologie, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, Fontenay aux Roses, France 
b Unité d’expertise en radioprotection médicale, Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, Fontenay aux Roses, France 
c Centre de référence Malformations cardiaques congénitales complexes, M3C Hôpital Necker-Enfants Malades, Paris, France 

Résumé

Introduction

Si les techniques de cardiologie interventionnelle (CI) permettent des progrès incontestables dans le diagnostic et le traitement des cardiopathies chez les enfants, elles engendrent une exposition aux rayonnements ionisants qui peut être élevée. Compte tenu de la radiosensibilité accrue des enfants, notre objectif est de constituer une cohorte d’enfants âgés de moins de 10ans ayant bénéficié d’au moins une procédure de CI entre 2000 et 2013 afin d’évaluer les risques de cancer à long terme.

Méthodes

L’inclusion des enfants à partir des données des services de cardiologie pédiatrique français est en cours. À terme, la cohorte Coccinelle sera constituée de plus de 8000 enfants, avec pour chacun, une évaluation rétrospective individuelle des doses reçues. Un suivi passif de l’incidence des cancers et des leucémies sera réalisé en collaboration avec les registres nationaux des cancers de l’enfant.

Résultats

Au total, 4500 enfants ont d’ores et déjà été inclus. En moyenne, chaque enfant a bénéficié de 1,3 procédure de CI. Près de la moitié des procédures ont été réalisées pendant la première année de vie de l’enfant. L’analyse des données dosimétriques récentes montre que les doses reçues sont très différentes en fonction de la morphologie du patient et de sa pathologie, de la complexité de l’intervention, de la technique utilisée et de l’expérience du praticien.

Discussion

La cohorte Coccinelle permettra de d’évaluer les risques de cancer à long terme associés à l’exposition aux rayonnements ionisants dans le cadre des procédures de CI et de fournir des éléments nouveaux de radioprotection des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S217 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Connaissances et participation des médecins généralistes vis-à-vis du dépistage du cancer du col dans la province de Béni Mellal
  • F.Z. Widad, K. Zine, S. Nani, S. Hassoune, A. Maaroufi
| Article suivant Article suivant
  • Modes de vie et santé bucco-dentaire chez les populations Peulhs du Ferlo au Sénégal
  • M. Diouf, G. Boetsch, D. Cissé, A. Tal-Dia, J.J. Bonfil

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.