Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Risque de troubles du comportement alimentaire chez les étudiants : une problématique de santé publique ? - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.161 
M.-P. Tavolacci a, b, S. Grigioni b, c, L. Richard c, G. Meyrignac d, P. Dechelotte b, c, J. Ladner b, e
a Centre d’investigation clinique CRB 0204, CHU Rouen, Rouen, France 
b Inserm1073, CHU Rouen, Rouen, France 
c Service de nutrition, CHU Rouen, Rouen, France 
d Médecine préventive universitaire, Université Rouen, France 
e Département d’épidémiologie et de santé publique, CHU Rouen, Rouen, France 

Résumé

Introduction

L’objectif était de déterminer la prévalence du risque de troubles du comportement alimentaire (TCA) et d’identifier les comportements à risques associés chez les étudiants.

Méthodes

Un auto-questionnaire anonyme a été rempli par des étudiants volontaires de Haute-Normandie. Le questionnaire SCOFF (≥2) était utilisé pour mesurer les risques de TCA. La marche rapide et la consommation de fruits et légumes quotidiennes ont été recueillies ainsi que les caractéristiques socio-économiques, le cursus, la pratique régulière d’un sport, la durée du sommeil, la consommation de tabac, d’alcool (binge drinking et l’échelle ADOSPA), le risque de cyber addiction (test d’Orman), le stress perçu (score de Cohen) et la dépression (échelle de Beck).

Résultats

Au total, 3457 étudiants ont été inclus avec un sex-ratio H :F à 0,57. Quotidiennement une marche rapide de plus de 30min est réalisée par 67,3 % des étudiants, 30,2 % consommaient au moins 5 fruits et légumes. La prévalence du risque de TCA était de 20,5 % (IC 95 % [19,2–21,8]). Après régression logistique, une relation positive significative entre le risque de TCA a été retrouvée avec le sexe féminin RR=2,98 IC 95 % (2,28–3,89), le stress RR=1,10 IC 95 % (1,09–1,12), la dépression RR=2,73 IC 95 % [1,61–4,63], les conduites à risque liées à l’alcool RR=1,52 IC 95 % (1,20–1,95) et le risque de la cyberaddiction RR=2,02 IC 95 % (1,37–2,92).

Conclusion

Il pourrait s’avérer nécessaire de mieux identifier les étudiants lors de leur cursus, où la prévalence du risque de TCA est élevée et associée à des troubles psychologiques ainsi qu’à des comportements à risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S221 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Conséquences des événements de santé sur les trajectoires de vie des personnes âgées à partir de l’enquête européenne SHARE
  • S. Pin, P. Arwidson, D. Spini
| Article suivant Article suivant
  • Évolution des comportements à risque des étudiants pendant leur cursus : la cohorte ELSE
  • M.-P. Tavolacci, E. Boerg, S. Grigioni, L. Richard, P. Dechelotte, J. Ladner

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.