Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La consommation d’antalgiques par les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde est-elle liée à l’intensité de la douleur, à l’inflammation ou au handicap ? - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.182 
L. Lehlou, O. Akkar, L. Ichchou
 Service de rhumatologie, CHU Mohammed VI, Université Mohammed I, Oujda, Maroc 

Résumé

Objectif

Le but de cette enquête transversale était le recueil de la consommation d’antalgiques chez les patients atteints d’une polyarthrite rhumatoïde (PR), et l’analyse de la corrélation de cette consommation à l’intensité de la douleur, à l’activité de la maladie et au retentissement fonctionnel de la maladie.

Matériels et méthodes

Un total de 105 patients répondants aux critères de l’ACR de la PR a été colligé, sur une période de sept mois. Les paramètres suivants ont été recueillis : EVA-Douleur, EVA activité de la maladie par le patient, retentissement fonctionnel par le HAQ, DAS 28 et recueil des traitements entrepris (antalgiques, AINS, corticoïdes (Cs), traitements de fond (DMARDs) et biothérapie).

Résultats

La moyenne de l’EVA-Douleur est de 42±28,8mm (=0 dans 18 % des cas et≥ 70 pour 24,8 % des patients), le DAS28 est de 3,85±1,68 et le HAQ 0,95±0,84. Parmi ces patients, 67,6 % prenaient des antalgiques (pallier 1 : 65,7 %, pallier 2 : 23,8 %, pallier 3 : 0 %, AINS : 40 %, Cs : 83,8 %, DMARDs : 89,5 %, biothérapie : 7,6 %). Malgré la consommation d’antalgiques, l’EVA-Douleur était40 % dans 66,1 % des cas. Les patients sous antalgiques ont un niveau adapté à l’intensité de la douleur (moyenne de l’EVA-Douleur de 41,49±26,29 pour le pallier 1 et de 49,13±30,37 pour le pallier 2). Chez les patients sans antalgiques, l’EVA-Douleur était égal à 0 dans 34,3 % des cas ; et40 dans 42,8 % des cas. La consommation d’antalgique est corrélée à l’EVA activité de la PR (p=0,02) et à l’EVA-Douleur (p=0,05).

Conclusion

La douleur associée à la PR est non traitée dans 42,8 % des cas et sous-traitée dans 66,1 % des cas. La consommation d’antalgiques est corrélée à l’intensité de la douleur et à l’activité globale de la PR.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S228 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prévalence et facteurs de risque des manifestations ophtalmologiques au cours de la polyarthrite rhumatoïde
  • L. Lehlou, B. Alami, O. Akkar, R. Sekhsoukh, L. Ichchou
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence de l’hypertension artérielle chez des employés en entreprises industrielles, Sousse, Tunisie
  • J. Maatoug, A. Salem, S. Bhiri, N. Zammit, H. Ghannem

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.