Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Pourquoi la femme est-elle plus touchée par le sida ? - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.190 
F. Ammour, Z.A. Fouatih, A. Benabdellah
 CHU d’Oran, Algérie 

Résumé

Introduction

L’Algérie est un pays à faible prévalence selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 0,07 %. Un plan national de riposte a été instauré et huit centres de références pour la prise en charge des cas de VIH/sida ont été installés. L’objectif principal de l’étude, est d’identifier les facteurs de vulnérabilités associés à la maladie chez la femme.

Méthodologie

Deux études épidémiologiques : l’une rétrospective menée auprès d’un groupe de cas VIH/sida diagnostiqué entre 2010 et 2012 et l’autre analytique (cas-témoin).

Résultats

L’analyse des données a conclu à une inversion du processus d’évolution de la maladie où la femme est plus représentée que l’homme avec un sex-ratio global de 0,9. En se servant de l’analyse variée et multivariée, les femmes infectées par le VIH, sont des femmes d’origine rurale (près de 3 sur 4) et d’un niveau socio-économique bas. La contamination est souvent venue du conjoint puisque deux femmes sur trois ont eu un seul partenaire dans leur vie et une sur trois, un partenaire qui vit/a vécu à l’étranger ; cependant le fait d’avoir eu plus d’un partenaire accroît le risque d’être infecté par le VIH.

Conclusion

Pour les femmes de la population générale, la part majeure des contaminations dans le mariage par des femmes qui n’ont pas eu d’autres partenaires que leur mari, conduit à recommander une information accrue des populations en milieu rural, la responsabilisation des hommes, l’incitation au dépistage avant le mariage et une action particulière des hommes émigrés, à l’occasion de leur retour au pays.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S230 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Facteurs associés au déficit énergétique chronique chez les personnes vivant avec le VIH sous antirétroviraux au Bénin
  • V. Agueh, J. Saizonou, A. Batonon, Y. Glèlè Hèssou, V. Mongbo Adé, M. Makoutodé
| Article suivant Article suivant
  • Résistance bactérienne et prescription antibiotique : perceptions, attitudes et connaissances d’un échantillon de médecins hospitaliers. Étude au CHU Sahloul – Sousse – Tunisie
  • M. Ben Rejeb, L. Marzougui, M. Ben Fradj, O. Bouallègue, H. Said-Latiri

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.