Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Vaccination préventive contre l’hépatite virale B chez les insuffisants rénaux chroniques à Oran, Algérie - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.194 
N. Boumansour, N. Midoun
 Service d’épidémiologie, Établissement hospitalier et universitaire d’Oran, Oran, Algérie 

Résumé

Introduction

On estime que plus de deux milliards de personnes ont été infectées par le virus de l’Hépatite B (VHB) dans le monde. L’Algérie se situe dans les zones d’endémie intermédiaire avec une prévalence de portage chronique de l’Antigène Hbs de 2 à 7 %. L’hépatite virale B est une maladie sexuellement transmissible mais la transmission peut être parentérale. Les patients hémodialysés sont à haut risque de contamination et la vaccination contre le VHB reste le meilleur moyen de prévention chez ces patients. Cependant, la faible immunité des patients insuffisants rénaux chroniques (IRC) conduit à un faible taux de séroconversion après une vaccination et une diminution plus rapide des taux d’anticorps par rapport aux sujets sains ; d’où l’Intérêt d’un protocole vaccinal double dose, prolongé (4 injections) avec un rattrapage vaccinal si non-réponse à la primo-vaccination.

Objectif

Évaluer l’efficacité du protocole vaccinal double dose prolongé chez les insuffisants rénaux chroniques (hémodialysés ou non).

Patients et méthodes

Étude rétrospective descriptive chez des patients ayant bénéficié d’une vaccination contre l’hépatite virale B au niveau de l’Établissement hospitalier et universitaire d’Oran en Algérie, sur une période de deux ans 2011–2012. Tous les patients inclus dans l’étude ont bénéficié d’un protocole vaccinal double dose (40μg/injection) en intra-musculaire deltoïdien d’un vaccin recombinant de 2e génération sans pré-S2. La primo-vaccination est en schéma prolongé (4 injections : 0, 1, 2, 6 mois) suivie d’un rattrapage vaccinal unique si non-réponse vaccinale. Le critère d’évaluation étant des titres en anticorps anti-HBs (réalisés un mois après la dernière injection vaccinal) supérieurs ou égaux à 10 UI/L.

Résultats

Au total, 209 patients ont été inclus dans notre étude. L’âge moyen des patients est de 61,2±1,1ans avec un sex-ratio de 1,1. Les patients IRC non dialysés représentent 78,9 % ; 33,5 % des patients IRC sont diabétiques. La séroprotection vaccinale est obtenue chez 82 % des patients IRC non hémodialysés versus 76 % des patients IRC hémodialysés après une primo-vaccination. Néanmoins, 12 % des patients IRC non hémodialysés et 12,5 % des patients IRC hémodialysés sont de faibles répondeurs (10Taux Ac-HBs<100UI/L).

Discussion

La séroprotection obtenue dans notre population d’étude concorde avec les résultats de plusieurs études réalisées. Les patients faibles répondeurs sont à risque de déclin d’immunité d’où l’intérêt d’une surveillance annuelle rigoureuse.

Conclusion

La vaccination contre l’hépatite B représente une avancée considérable dans la prophylaxie de cette maladie mais malheureusement aucun texte réglementaire ne régit cette vaccination chez les patients IRC dans notre pays. La vaccination précoce (avant dialyse) est recommandée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Vaccination, IRC, VHB, Séroprotection


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S231 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Séroprévalence de l’hépatite virale dans une population jeune au Maroc
  • A. Boufars, R. Hadef, A. Saadi, R. Razine, E. Bouaiti, M. Mrabet
| Article suivant Article suivant
  • Les hépatites virales – Exploration d’une base de données exhaustive du CHU de Sidi Bel Abbès, Algérie
  • S. Bradai, M. Taleb

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.