Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Bilan de la surveillance épidémiologique renforcée du chikungunya et de la dengue. Saison 2013. France métropolitaine - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.202 
A. Septfons a, J. Deniau b, c, I. Poujol d, N. Sauthier e, V. Servas f, A. Cochet g
a Institut de veille sanitaire (InVS), Département des maladies infectieuses, Unité maladies entériques, alimentaires, zoonotiques et à transmission vectorielle, Saint-Maurice, France 
b Institut de veille sanitaire (InVS), Département de coordination des alertes et des régions, Cellule de l’InVS en région (Cire) Sud, Marseille, France 
c Observatoire régional des urgences de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Hyères, France 
d Institut de veille sanitaire (InVS), Département de coordination des alertes et des régions, Cellule de l’InVS en région (Cire) Rhône-Alpes, Lyon, France 
e Institut de veille sanitaire (InVS), Département de coordination des alertes et des régions, Cellule de l’InVS en région (Cire) Midi-Pyrénées, Toulouse, France 
f Institut de veille sanitaire (InVS), Département de coordination des alertes et des régions, Cellule de l’InVS en région (Cire) Aquitaine, Bordeaux, France 
g Institut de veille sanitaire (InVS), Département de coordination des alertes et des régions, Cellule de l’InVS en région (Cire) Languedoc-Roussillon, Montpellier, France 

Résumé

Introduction

Le moustique Aedes albopictus, vecteur de la dengue et du chikungunya est présent dans le sud de la France métropolitaine depuis 2004. Afin de prévenir et d’évaluer le risque de transmission autochtone, une surveillance entomologique et épidémiologique renforcée est mise en place chaque année dans sa zone d’implantation et à sa période d’activité, du 1er mai au 30 novembre. Elle permet de mettre en œuvre rapidement des mesures de lutte anti-vectorielle autour des cas virémiques, potentiellement à l’origine de transmission autochtone.

Méthode

Ce dispositif repose sur le signalement des cas suspects importés (revenant d’une zone de circulation active de ces virus) et complète la déclaration obligatoire des cas confirmés.

Résultats

Dans les 17 départements concernés en 2013, 430 signalements ont été recensés. Parmi eux, 190 cas importés ont été confirmés, 2 de chikungunya et 188 de dengue. Un cas autochtone de dengue a été investigué en PACA. Un quart des cas a été confirmé en septembre, période où le vecteur est le plus actif. La majorité des cas résidaient en région PACA (41 %) et Rhône-Alpes (26 %). La plupart (86 %) étaient en période virémique dans la zone. Globalement l’enquête entomologique a détecté la présence d’Aedes albopictus adultes pour 10 % des cas. En région PACA, ce pourcentage était de 32 %.

Conclusion

En 2013, la majorité des cas importés étaient virémiques dans la zone de présence du vecteur et au moment où il était le plus actif. Cela confirme le risque de transmission autochtone et rappelle que cette surveillance est essentielle pour prévenir et limiter ce risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Surveillance, Chikungunya, Dengue, France


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S234 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La performance du système de référence et contre-référence des patients tuberculeux infectés par le VIH dans le Département du Littoral au Bénin
  • J. Saizonou, A. Kpozèhouen, J. Guédégbé Capo-Chichi, V. Mongbo, D. Capo-Chichi, M. Makoutodé
| Article suivant Article suivant
  • Investigation et aide à la gestion d’une épidémie de gale en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, Midi-Pyrénées, juillet 2013
  • P. Soler, N. El-Eid, A. Guinard, S. Van de Steene

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.