Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La prise en charge des personnes âgées dépendantes par les médecins généralistes des Pays de la Loire - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.224 
J.-F. Buyck a, F. Lelièvre a, M.-C. Bournot a, A. Tallec a, T. Hérault b, F. Tuffreau a
a Observatoire régional de la santé (ORS) des Pays de la Loire, Nantes, France 
b Union régionale des professionnels de santé - médecins libéraux (URPS-ml) des Pays de la Loire, Nantes, France 

Résumé

Introduction

Les médecins généralistes sont régulièrement confrontés à la prise en charge de personnes âgées dépendantes (PAD). Peu d’études se sont intéressées à leur implication et leurs perceptions dans ce domaine.

Méthodes

Les données proviennent d’un panel de médecins généralistes libéraux composé d’un échantillon national et de trois échantillons régionaux représentatifs (Pays de la Loire, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Bourgogne), interrogés au printemps 2012 sur le suivi des PAD. Les données des médecins des Pays de la Loire (n=383) ont fait l’objet d’analyses descriptives visant notamment à comparer les résultats régionaux aux moyennes nationales. Des régressions logistiques ont étudié les facteurs associés à certaines pratiques médicales.

Résultats

La grande majorité des médecins généralistes des Pays de la Loire suivent au moins une PAD vivant à domicile (94 %) ou en institution (84 %). Ce suivi nécessite fréquemment le déplacement des médecins sur le lieu de vie des PAD, et des temps de consultation longs. Certaines pratiques (utilisation d’outils d’évaluation et de prévention, continuité des soins, implication dans la mise en œuvre d’aides, déplacements en Ehpad) diffèrent entre les médecins des Pays de la Loire et l’échantillon national. Ces écarts sont liés aux caractéristiques propres aux PAD et aux médecins, mais peuvent aussi être rapprochés de particularités territoriales (accessibilité aux professionnels du secteur médicosocial, équipement en Ehpad…).

Discussion

Cette étude détaille la complexité des modes d’intervention auxquels les médecins généralistes peuvent faire appel dans le domaine de la dépendance, ainsi que les difficultés rencontrées par ces praticiens dans leurs missions de coordination sanitaire et sociale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médecin généraliste, Pratiques médicales, Personne âgée, Dépendance, Vieillissement


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S240 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quantification des besoins de prises en charge des troubles du comportement de l’enfant par les établissements médico-sociaux des Alpes Maritimes et corrélation avec l’équipement du département
  • C. Bourdais-Mannone, J. Camalet, P. Staccini
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation en médecine d’urgence de la stratégie du risque thrombo-embolique veineux en Basse-Normandie
  • V. Chatel, C. Demoor, L. Toubiana

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.