Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation en médecine d’urgence de la stratégie du risque thrombo-embolique veineux en Basse-Normandie - 07/08/14

Doi : 10.1016/j.respe.2014.06.225 
V. Chatel, C. Demoor, L. Toubiana
 Inserm LIMICS, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Les études sur la prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) réalisées principalement en milieu hospitalier montrent une sous-anticoagulation des patients à risque en service de médecine. L’Afssaps a publié les premières Recommandations de bonnes pratiques (RBP) en 2009 sur la prophylaxie de la MTEV en cas d’affection médicale aiguë. Un an après la parution des RBP, notre étude a pour objectif principal de déterminer le premier taux de prophylaxie ambulatoire de la MTEV chez les patients à risque. Les objectifs secondaires sont de décrire les modalités de prise en charge en ambulatoire et les facteurs de risque de la population étudiée.

Méthode

Il s’agit d’une étude observationnelle, prospective des pratiques médicales sur une population de 644 patients durant 11 mois par 26 médecins généralistes de SOS Médecins Basse-Normandie. Les sujets inclus ont plus de 65ans, présentent une pathologie médicale aiguë avec réduction de mobilité de plus de trois jours.

Résultats

Le taux de prévention de la MTEV respectant les RBP est de 55,6 % de la population à risque et le taux de prévention médicamenteuse est de 44 %. Les facteurs influençant significativement les médecins à anticoaguler sont le rhumatisme inflammatoire aigu, le cancer et l’absence d’insuffisance rénale.

Conclusion

Ce taux de prévention est inférieur à celui de l’hôpital et reste insuffisant. Il révèle une difficulté à appliquer les RBP en ambulatoire. Des études sont nécessaires pour réévaluer les facteurs influençant la prise en charge et adapter les RBP à la médecine générale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médecine d’urgence, Risque, Personnes âgées, Thromboses, Recommandations de bonnes pratiques


Plan


© 2014  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 62 - N° S5

P. S240-S241 - septembre 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La prise en charge des personnes âgées dépendantes par les médecins généralistes des Pays de la Loire
  • J.-F. Buyck, F. Lelièvre, M.-C. Bournot, A. Tallec, T. Hérault, F. Tuffreau
| Article suivant Article suivant
  • Sécurité des injections – Connaissance, attitudes et pratiques des agents de santé de Madinani en 2011, Côte d’Ivoire
  • D.K. Ekra, Y. Traoré, J.C. Karamoko, D. Coulibaly, E.N. N’guessan, S.N. Dagnan

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.